Saint-Omer

Sols

Dernier ajout : 3 mai.

Synthèse des pressions régionales exercées sur les sols Un enjeu majeur de gestion optimisée de l’occupation des sols sur le territoire en lien avec les enjeux de préservation des ressources agricoles, de préservation des identités des villages et de diminution des émissions de gaz à effet de serre.

S1Le Pays de Saint-Omer présente une prépondérance de terres agricoles sur plus de 75 % de ses surfaces. Un peu plus de 10,3 % du territoire sont des surfaces artificialisées. Le rythme d’artificialisation est d’environ 93 hectares par an, soient 0,09 % de son territoire par an (contre une moyenne régionale de 0,14 %). La densité de logements par hectare est inférieure à la moyenne régionale (15 logements/ha contre 23 logements/ha pour la région). Il est à noter que la prévision d’artificialisation dans le SCOT? atteint 108 hectares par an alors que le Schéma Régional Climat Air Energie prévoit 16 hectares par an sur le même périmètre.

Cette artificialisation se matérialise notamment de manière longiligne de part et d’autres des voies reliant les villages les uns aux autres. Le contraste est aujourd’hui réel entre les coeurs historiques, denses et ramassés de ces villages et l’urbanisation récente, le long des routes sur des kilomètres pour certaines communes. Le risque de perte d’identité, de ruralité, de pittoresque se pose déjà aujourd’hui [1].

S2Par ailleurs, la préservation des sols agricoles et de leur qualité agronomique est un enjeu important en lien avec les entreprises agricoles et agroalimentaires du secteur proche.

Concernant la préservation et l’amélioration de la qualité des sols, plusieurs sites pollués ou potentiellement pollués sont recensés dans le territoire, majoritairement dans la vallée de l’Aa.

S3Enfin, plusieurs risques sont identifiés en matière de mouvements de sols :

  • Quelques cavités souterraines constituées d’anciennes carrières sont présentes dans le Pays de Saint-Omer ;
  • Au Sud-Est du territoire se trouvent d’anciennes exploitations minières de charbon pouvant entraîner des effondrements localisés au droit des anciens puits de mine ;
  • Les sols des versants des vallées peuvent être sensibles à l’érosion.

[1SCOT

  • Une artificialisation préoccupante
  • Un territoire encore très agricole