Synthèse des enjeux liés aux ressources matières

Dernier ajout : 6 octobre 2015.

État des lieux

Ressources agronomiques
En 2010, 67 % de la superficie régionale est consacrée à l’agriculture, soit 817 700 hectares de surface agricole utile (SAU?), contre 51,4 % au niveau national [1].
La région dispose d’une couverture limoneuse assez homogène, rarement inférieure à 1 m, parfois épaisse de plus de 10 m. Cette couverture, associée à un climat océanique favorable, donne des sols d’excellente qualité agronomique. Ils sont fertiles, meubles et épais.
En 2010, les rendements des principales cultures étaient supérieurs à la moyenne nationale :
- 87 quintaux/hectares en blé (71 au niveau national, depuis 1990 le rendement régional est supérieur de 14 q/ha au rendement national) ;
- 84,2 tonnes/hectares en betterave industrielle (83,1 au niveau national) ;
- 44,7 tonnes/hectares pour la pomme de terre de consommation (43,1 au niveau national).

Le phosphore apparaît excédentaire en région dans les sols agricoles, en lien avec la craie riche en phosphates, les engrais phosphatés et les déchets sidérurgiques, mais les teneurs sont en baisse.
Les teneurs en potassium sont en moyenne élevées dans le Nord mais avec une variabilité importante.
Le stock de carbone est faible (48 tonnes/hectares en moyenne sur une épaisseur de 30 cm) dans la plupart des sols agricoles de la région (hors zones d’élevage), avec une tendance à la baisse sur les dernières décennies.
Certains sols, argileux et/ou situés dans les plaines basses, sont hydromorphes (régulièrement engorgés).

Des ressources minérales et agronomiques importantes
Des ressources minérales et agronomiques importantes
Source : Recensement agricole 2010

Ressources minérales
La région est caractérisée par l’importance des gisements de calcaires durs et la diversité des autres ressources minérales.
Les trois pôles importants de matériaux sont constitués du bassin carrier de Marquise dans le Boulonnais (roches calcaires), de l’Avesnois (roches calcaires) et du Bassin Minier avec les schistes de terrils issus de l’exploitation minière.
Les réserves en craies et marnes sont également conséquentes en Artois.
Bien que le potentiel soit élevé, l’exploitation des matériaux doit faire face à des difficultés d’accessibilité : grande profondeur d’extraction due à l’importante épaisseur des gisements (calcaire), abondants volumes d’eaux d’exhaure à gérer et protection environnementale à intégrer.
Les gisements de grès, argiles, sables et graviers sont moins importants que ceux de craies, de calcaires et de schistes.

Économie circulaire
Parmi les 6,4 Mt de déchets admis pour traitement en région en 2012, 34 % ont été valorisés et 19 % ont été accueillis en plateforme de regroupement et prétraitement avant valorisation. Par ailleurs, 16 % ont fait l’objet d’une valorisation énergétique.

[1Agreste SAA 2010

Pressions

Ressources agronomiques

Dans un contexte périurbain densément peuplé et de forte pression de l’urbanisation, le capital que représentent les sols est souvent négligé. Les zones artificialisées ont augmenté de 25 % entre 1993 et 2010 au détriment des espaces agricoles.

Par ailleurs, en cas de gestion inadaptée, les sols de la région peuvent être altérés, appauvris en matière organique et devenir sensibles à l’érosion.

3. Une teneur en carbone organique qui diminue
À titre d’exemple, les teneurs en matière organique ont eu tendance à baisser depuis la mécanisation des années 1950, les résidus de culture étant souvent exportés. Cette tendance s’est atténuée ces dernières années avec des restitutions de matières organiques plus fréquentes : fumiers, broyages de pailles, débris végétaux et cultures intermédiaires piégeant les nitrates (CIPAN?) permettent de reconstituer les stocks.

Les phénomènes d’érosion génèrent des pertes irréversibles de terres arables, fertiles, vivantes et riches en matière organique, qui devront se reconstituer.

Si la connaissance de l’état des sols a considérablement progressé, il subsiste des incertitudes et interrogations (pédologie?, stockage du carbone, biodiversité, évolution du tassement, etc).

Ressources minérales

Les pressions exercées sur les ressources minérales sont essentiellement les prélèvements.

4. Répartition et évolution de l'exploitation des ressources minérales régionales par activitésLes matériaux extraits se sont constitués au cours des temps géologiques, le plus souvent, bien avant l’arrivée de l’homme sur Terre. Le Schéma Inter-départemental des Carrières a montré que les ressources de roches massives facilement utilisables peuvent s’épuiser à l’échelle d’un siècle.

Pour réguler la vitesse de consommation de cette ressource, l’exploitation des carrières est encadrée par une production annuelle maximale et une quantité globale pouvant être extraite (dans les schémas des carrières).

La région fournit environ 5 % de la production nationale de substances minérales.

Résultats

- La surface agricole utile a régressé à un rythme de 2 500 hectares par an entre 1998 et 2009.
- L’exploitation intensive peut avoir pour conséquence une diminution de la teneur en matières organiques des sols.
- L’érosion entraîne une perte des premiers horizons les plus riches du sol.
- Les pollutions des sols, issues notamment d’émissions dans l’air et plus localement d’anciens dépôts et anciennes pollutions, se traduisent parfois par une impossibilité de production à des fins alimentaires.
- Les ressources de roches massives facilement utilisables peuvent s’épuiser à l’échelle d’un siècle.

Enjeux à perdre ou à gagner}

Rm1 Préservation des espaces agricoles

Rm2 Exploitation durable des ressources agronomiques

Rm3 Exploitation durable des ressources minérales

Rm4 Valorisation matière des déchets

Marges de progrès

- Limitation de la consommation foncière
- Prévention et amélioration de la qualité agronomique des sols
- Diminution de l’érosion des sols agricoles
- Développement de l’économie circulaire et généralisation de l’éco-conception

Documents cadres

Voir la liste des documents cadres

  • Synthèse des enjeux liés aux ressources matières

Synthèse des enjeux liés aux ressources matières