Commerce et services

Dernier ajout : 3 mai.

Les chiffres sociaux et économiques clés en région
- Plus d’un million de personnes employées fin 2012 : 406 000 dans les services marchands, 182 000 dans le commerce, 168 000 dans le secteur privé non marchand et 322 000 dans les fonctions publiques ;
- 76 % de la valeur ajoutée produite en Nord Pas-de-Calais (plus de 70 milliards d’euros en 2011), ce qui place la région en 4ème place derrière l’Ile de France, Rhône-Alpes et PACA. Cette part est en forte progression depuis 20 ans ;
- 133 100 postes de travail potentiels dans l’économie verdissante? (métiers verts? et verdissants) ;

Les principales contributions des commerces et services aux enjeux environnementaux en Nord Pas-de-Calais

Synthèse des pressions régionales exercées sur les sols Enjeux sols

Le développement des activités de commerces et de services se traduit souvent par l’urbanisation de nouveaux espaces en dehors des villes et des villages. L’aménagement des parcs d’activités à vocation commerciale
et/ou de service contribue ainsi fortement à l’augmentation des surfaces artificialisées : l’activité pure (incluant également l’industrie) ne représente que 9 % de ces surfaces, mais elle a eu la progression la plus forte (15 % soit 244 ha par an entre 1998 et 2009).

D’autre part, les pratiques des commerces et services peuvent impacter la qualité des sols. L’entretien des espaces verts, des parcs d’activités, des entreprises et des services publics, s’il est réalisé via l’usage des pesticides, peut induire des pollutions des sols et des eaux.

Synthèse des pressions régionales exercées sur les eaux Enjeux eaux

Participant aux rejets d’eaux usées et d’eaux pluviales des zones urbanisées, les équipements de commerces et de services sont impliqués dans les enjeux de restauration de la qualité des eaux et de non aggravation des effets des inondations.

Parmi les services, les services publics en charge de l’assainissement jouent plusieurs rôles dans la collecte et le traitement des eaux. À ce titre, plusieurs facteurs de progrès ont été identifiés :
- Remise en état des réseaux d’assainissement, pour limiter les fuites, et des dispositifs autonomes ;

- Amélioration du rendement épuratoire des stations d’épuration urbaines ;

- Gestion alternative des eaux pluviales (infiltration, etc.) ;

- Amélioration de l’efficacité des réseaux lors des événements pluvieux ;

- Amélioration du taux de desserte de l’assainissement collectif.

Synthèse des pressions régionales exercées sur l’air et le climat Enjeux air

Certains produits vendus dans le commerce peuvent avoir une incidence sur la qualité de l’air intérieur des habitations (peinture, mobilier, produits d’entretien, etc.) ou sur la qualité de l’air extérieur (chauffage au bois plus ou moins performants). Les activités commerciales ont donc une responsabilité dans le choix des produits mis en vente et l’information des consommateurs. Collectivités, établissements publics et services ont également une responsabilité dans les pratiques et l’exposition des usagers, par le choix et l’usage des matériaux et produits d’entretien, l’aération. Les populations sensibles (les écoliers, par exemple) constituent un élément de vigilance particulier.

À noter que la localisation des équipements de commerces et de services induit aussi indirectement des émissions de polluants atmosphériques liées au transport des personnes et des biens, car elle influe sur les modes et distances de déplacement des clients et usagers.

Par ailleurs, les pouvoirs publics sont acteurs de la réglementation et de l’information du public en matière de qualité de l’air.

Évolution du climat Enjeux évolution du climat

Le secteur tertiaire produit 6 % des émissions de GES? (chiffres 2011). C’est le secteur qui a connu la hausse la plus élevée, avec une augmentation constatée de 31 % entre 1990 et 2011. De plus, comme pour la qualité de l’air, les commerces et services contribuent également indirectement aux émissions de GES via les déplacements qu’ils suscitent.

Synthèse des pressions régionales exercées sur la biodiversité et les milieux naturels Enjeux biodiversité

Les activités commerciales et de services sont impliquées dans les enjeux liés à la biodiversité, notamment à travers la consommation d’espace et la gestion de leurs espaces verts :
- L’urbanisation à vocation d’activités commerciales ou de services contribue fortement à la réduction de surface des milieux naturels (cf. enjeu sol) ;

- La gestion des espaces verts des équipements de commerces et de services, de leur conception à leur aménagement, peut être source de pressions sur la biodiversité (des espaces verts banalisés ou encore l’introduction d’espèces exotiques végétales envahissantes en sont des facteurs). En revanche, une conception et une gestion adaptées peuvent permettre de restaurer la fonctionnalité écologique des espaces verts, qui participent au développement de la biodiversité et rendent des services (dans la gestion des eaux, ou en offrant un cadre de travail agréable, par exemple).

De plus, les activités commerciales ont également une responsabilité dans le choix des espèces mises en vente et l’information des consommateurs.

Synthèse des pressions exercées sur les paysages Enjeux paysagers

Les activités de commerce peuvent être plus ou moins intégrées au paysage, particulièrement à l’entrée des villes, tant par les implantations que par les publicités qui les accompagnent. Le développement de panneaux publicitaires, l’implantation des antennes-relais constituent d’autres éléments d’enjeux paysagers. Enfin, la mutation de la distribution (vers le e-commerce par exemple) pourrait induire dans les périphéries urbaines de friches commerciales impactant le paysage.

Synthèse des ondes générées en région Enjeux ondes

La médecine fait appel, tant pour le diagnostic que pour la thérapie, à diverses sources de rayonnements ionisants. Dans la région Nord Pas-de-Calais, on dénombre 17 services de médecine nucléaire, 70 services de radiologie interventionnelle et 300 cabinets de radiologie utilisant des rayonnements ionisants.

Le domaine des télécommunications (téléphone mobile, wifi, puces RFID, antenne relais, etc.) est responsable de l’émission d’ondes électromagnétiques.

Les vitrines des magasins de commerce ou d’exposition, leurs enseignes lumineuses et les lumières des parcs d’activités contribuent à la pollution lumineuse nocturne.

Ressources Ressources énergétiques

La consommation du secteur tertiaire représente 12 % des consommations régionales en 2011, mais est en forte hausse : + 41 % entre 1990 et 2011.

Les enjeux liés aux ressources matières Ressources matières

Pour ce qui concerne les ressources agronomiques, le secteur commerces et services contribue à la consommation d’espaces agricoles (voir enjeux sols).

En matière de déchets, les services publics sont en charge de la collecte et du traitement des déchets (sensibilisation des usagers, tri, recyclage…). Les commerces ont quant à eux un rôle à jouer dans la gestion de leurs déchets, le choix des produits mis en vente et l’information des consommateurs (moins d’emballage, plus de recyclage).

  • Les principaux enjeux auxquels participent les commerces et services