Observatoires des paysages en Nord-Pas-de-Calais

Dernier ajout : 27 avril 2013.

L’état des lieux des paysages de la région Nord-Pas-de-Calais est celui de paysages variés, transfrontaliers, loin du stéréotype du "plat-pays".

Ces paysages sont en constante évolution, mesurée par des outils spécifiques, comme les observatoires photographiques, ou par une série d’indicateurs plus objectifs, tels que la consommation d’espaces agricoles, la qualité de l’air…

Un observatoire photographique des paysages, grâce à la technique de rephotographie, a pour objectif de « constituer un fonds de séries photographiques qui permette d’analyser les mécanismes et les facteurs de transformations des espaces ainsi que les rôles des différents acteurs qui en sont la cause, de façon à orienter favorablement l’évolution du paysage ».

Ces outils se développent dans le Nord-Pas-de-Calais : d’abord l’observatoire de l’A1, puis celui du parc naturel régional Scarpe Escaut, et aujourd’hui celui du Grand Site des Deux caps, du projet de Canal Seine Nord Europe, et même l’observatoire citoyen développé dans le site internet de la DREAL Nord-Pas-de-Calais.

  • Seclin - Accès D 929, voie ferrée : D. AUERBACHER ; 1993
  • Seclin - Accès D 929, voie ferrée : Olivier COMTE, 1999
  • Observatoire transfrontalier Scarpe-Escaut-Hainaut

Pour en savoir plus

Atlas citoyen des paysages
Observatoire transfrontalier Scarpe Escaut
Observatoire photographique de l’A1