La valorisation énergétique de la biomasse

Dernier ajout : 11 juin 2013.

Le terme « biomasse?-énergie » désigne l’ensemble des procédés de valorisation énergétique de sous-produits et de déchets organiques animaux ou végétaux. La biomasse est considérée comme une énergie renouvelable car le CO2 libéré lors de sa combustion est celui qui a été stocké durant son développement (bilan CO2 « neutre »).

La valorisation énergétique de la biomasse? rassemble des sources d’énergie et des technologies variées :

- La ressource en bois, historiquement la plus utilisée, est estimée à environ 300 000 à 400 000 t/an (sans décompter les usages actuels) et ce malgré la faible ressource disponible en région (10 % des surfaces en moyenne contre 27 % au national). Une connaissance fine des gisements encore mobilisables est en cours d’acquisition.
- La méthanisation (production d’électricité et de chaleur à partir des déchets organiques ménagers et d’effluents d’élevage et/ou d’industries agro-alimentaires) : une première estimation évalue le gisement à 3000 GWh/an (équivalent aux besoins de 125 000 à 200 000 ménages chauffés au gaz). La connaissance fine du potentiel reste à étudier par des approches territoriales coordonnées. À l’heure actuelle, en 2013, on estime que la méthanisation permet la production d’environ 275 GWh d’énergie (électricité, gaz, chaleur) soit 23 000 équivalent logement.
- Les agrocarburants, issus de produits et déchets végétaux, sont incorporés à hauteur de 7 à 10 % aux carburants classiques. Ces gisements n’ont pas fait l’objet d’étude pour le moment.

L’évaluation de la durabilité de la biomasse-énergie (provenance, conditions d’exploitation, usages antérieurs, émissions polluantes dans l’air lors de la combustion) est par ailleurs très importante car il convient de ne pas dévier inconsidérément les ressources déjà utiles pour d’autres usages (alimentation des hommes et du bétail, matériaux, bois d’œuvre, fertilisation, qualité de l’air respiré…) sous peine de déséquilibrer la chaîne de valeur socio-économique et environnementale.

Zoom1

La combustion de bois à l’état naturel ou de déchets de bois, comme la méthanisation, sont encadrées par des réglementations adaptées notamment au regard des émissions de polluants dans l’air.

  • Copeaux de bois issus de l’industrie

    source : DREAL

  • Installation de méthanisation

    source : DREAL

Pour en savoir plus

Données relatives aux gisement d’énergies renouvelables en Nord-Pas-de-Calais : http://www.nord-pas-de-calais.developpement-durable.gouv.fr/?Energies-renouvelables,5896
Etude de la fédération régionale des coopératives de la région Nord
http://www.energie2020.fr/zoom.php3?z=37