Des enjeux de sécurité conséquents en région

Dernier ajout : 7 octobre 2015.

Les enjeux de sécurité se matérialisent de manière ponctuelle en cas d’accidents et peuvent engendrer des blessés voire des décès.
Les risques naturels et industriels sont nombreux en région. Les principaux sont énumérés ci-après :

- Au 1er janvier 2014, la région comptait une installation nucléaire de base, et 74 établissements industriels en activité classés « SEVESO? », générant des risques accidentels (incendie, explosion, nuage toxique) ou des risques chroniques. D’autres établissements, non SEVESO, sont également nombreux. La région est également parcourue par 3000 km de canalisations de gaz. La politique de prévention des risques amène les industriels, sous contrôle de l’administration, à réduire les probabilités d’accidents ou à en limiter la gravité, via les Plans de Prévention des Risques Technologiques (PPRT?). La préservation de la santé est également un élément déterminant pris en compte pour la création et l’exploitation des carrières. Celles-ci doivent être bien intégrées dans leur environnement et éviter tout impact sur la santé des populations voisines.

- Près des 2/3 des communes ont déjà connu des inondations et la région est l’une des plus exposées de France. Les constructions en zone inondable présentent des risques pour la population. La prévention des risques d’inondation pour l’existant et pour les implantations futures constitue un enjeu fort de sécurité. Les phénomènes de ruissellement souvent très localisés, peuvent néanmoins être très violents et entraîner des dégâts importants. A Villers-Plouich, dans le Cambrésis par exemple, l’événement pluvieux de septembre 2008 a provoqué un décès et endommagé plus de 130 habitations.

- Les risques de mouvements de sols sont également présents et peuvent engendrer des conséquences en termes de sécurité. Les cavités souterraines ou d’anciens puits de mine sont susceptibles de s’effondrer, les séismes peuvent déstabiliser le bâti et impliquer des dégâts indirects. Les coulées de boues peuvent être parfois très violentes.

Zoom1

Le changement climatique augmente la probabilité d’apparition des catastrophes naturelles.

Par exemple, les mouvements de traits de côte et les risques de submersion marine sont accentués : ils risquent à l’avenir d’être plus fréquents et plus violents. De même l’occurrence des canicules devrait également augmenter sensiblement dans la région. A noter que ces risques peuvent également être accentués via un urbanisme ou des aménagements mal adaptés : aggravation des inondations en cas de remblais? dans le lit majeur des cours d’eau, aggravation des canicules sur les zones d’îlots urbains de chaleur, etc..

  • Des zones inondables importantes en région
  • Des sites à risque technologiques nombreux en Nord Pas-de-Calais