Enjeux liés à la préservation des services rendus par les écosystèmes et à la réapparition de la biodiversité

Dernier ajout : 3 mai.

B3 La préservation des services rendus par les écosystèmes (prairies, cultures, zones humides, forêts, landes, espaces verts aménagés pour la biodiversité, littoral (voir enjeux Mer), est un enjeu au-delà même du patrimoine que constitue la biodiversité.

« Les services rendus par la nature sont estimés à 23 500 milliards d’euros par an, soit près de la moitié du PIB mondial [1]. »

Cette estimation n’est à ce jour pas disponible au niveau régional. Les services rendus sont bien réels pourtant :
- Alimentation ;
- Production de matériaux agrosourcés ;
- Production énergétique ;
- Tamponnement des crues, prévention des risques naturels, épuration des eaux : cf. chapitre eaux superficielles ;
- Régulation du climat (modification des températures, rôle dans le cycle de l’eau, stockage de CO2 par les prairies, les forêts…) ;
- Sanitaire (source de médicaments…) ;
- Cadre de vie et loisirs (accès à la nature, chasse…).

La carte ci-contre représente quelques services rendus en lien avec la biodiversité : la pisciculture, les loisirs (cf. camping) et les espaces de cultures en zones humides (maraichères par exemple).

Quelques chiffres clés :

- L’étude ClimAgri réalisée par la Chambre Régionale d’Agriculture en 2012 (données 2010) évalue le potentiel nourricier de la région à 7,4 millions de personnes pour les besoins en protéines animales sur la base des besoins physiologiques. Sur la base des habitudes alimentaires en région (apports en protéines animales bien supérieurs aux besoins physiologiques, et alimentation fortement carnée), le potentiel est alors de 2,4 millions de personnes ;

- Évaluation du stockage de CO2 par les milieux naturels : au moins 250 millions de tonnes équivalent CO2 dans les sols des prairies et forêts de la région.

[1(Horizons 2030-2050 CGDD Septembre 2010)

  • Les zones humides rendent d’innombrables services environnementaux, économiques et de cadre de vie

    L’ensemble de ces services rendus n’est pas cartographiable, mais certaines activités peuvent être très liées à la présence de zones humides. Par exemple, les cours d’eau sont des espaces d’aménités importants. Leurs zones humides associées sont susceptibles d’être recherchées pour l’implantation de campings. Les zones humides sont des milieux très importants pour la biodiversité et abritent de nombreux réservoirs (cf. état des lieux : paysages de l’eau et services rendus par la biodiversité).

Pour en savoir plus

Pour en savoir plus sur la contribution de l’agriculture à la biodiversité, consulter le site de la chambre d’agriculture.