Paysages

Dernier ajout : 11 octobre 2013.

 

Le paysage, fruit d’une perception

Le paysage désigne « une partie de territoire telle que perçue par les populations, dont le caractère résulte de l’action de facteurs naturels et/ou humains et de leurs interrelations », d’après la Convention Européenne des
Paysages (CEP) de 2000, ratifiée par la France en 2006.

Cette notion s’applique à tout le territoire régional et porte sur les espaces naturels, ruraux, urbains et périurbains. Elle inclut les espaces terrestres, les eaux intérieures et maritimes. Elle concerne tant les paysages pouvant être considérés comme remarquables que les paysages du quotidien et les paysages dégradés.

Le paysage possède aussi une dimension culturelle reconnue par la CEP comme : « composante essentielle du cadre de vie des populations, expression de la diversité de leur patrimoine commun culturel et naturel, et fondement de leur identité. »

La région Nord Pas-de-Calais possède des paysages variés malgré la faible ampleur du relief, qui sont dus à une diversité géologique. On n’y compte pas moins de 21 unités paysagères. La définition de ces unités résulte d’une approche pluridisciplinaire : géographie, représentations, appartenance, paysages naturels, ruraux et urbains – complétée par des investigations de terrain et un récolement des études existantes.

Ces 21 « grands paysages régionaux » ont chacun leur identité propre, géomorphologique et historique. Ils sont perçus par les populations comme une unité à part entière.

Le Haut-pays s’étend des monts du Boulonnais à l’Avesnois en passant par les collines de l’Artois et le plateau du cambrésis. Le Bas-Pays, situé au nord de cet arc, est composé des grandes plaines parfois ponctuées de collines (monts des Flandres, Pévèle) ou de bas plateaux (Mélantois).
  • Les grands paysages de la région Nord Pas-de-Calais

    21 paysages se répartissent entre le Bas-pays au nord et le Haut-pays au sud.

  • Carte des grands paysages de la région Nord Pas-de-Calais
    DREAL 2006