Géothermie et hydroélectricité

Dernier ajout : 11 juin 2013.

La géothermie consiste, en Nord Pas-de-Calais, à récupérer l’énergie issue de la chaleur des nombreuses nappes d’eau souterraines.
Les microcentrales hydroélectriques de la région récupèrent, quant à elles la force hydraulique des cours d’eau.

La région Nord Pas-de-Calais n’est pas une région particulièrement favorisée pour l’hydroélectricité car ses cours d’eau présentent de faibles débits et de faibles pentes compte-tenu du relief peu marqué.
Par ailleurs, la géologie de la région ne présente pas les avantages que connaissent les bassins sédimentaires parisien et aquitain en matière de nappes d’eau chaude situées en profondeur. Les caractéristiques régionales sont plus propices à la géothermie très basse énergie (prélèvement des calories dans une nappe d’eau à température comprise en général entre 10 °C et 20 °C ou dans le sol).

Les calories contenues dans les nappes d’eau souterraines ou dans les premiers mètres de sol peuvent être valorisées dans les zones favorables, via des pompes à chaleur, pour alimenter des bâtiments (tertiaire ou logements) en eau chaude et en chauffage. On estime qu’environ 4000 logements sont équipés d’une pompe à chaleur géothermique en Nord Pas-de-Calais. Le gisement théorique identifié pourrait alimenter 100 000 maisons et quelques milliers de bâtiments collectifs.

De même, des microcentrales hydroélectriques peuvent être installées sur les seuils des petits barrages existants (anciens moulins ou vannages servant initialement à inonder les prés) pour permettre de capter la force hydraulique des cours d’eau.

Attention toutefois : la continuité écologique doit être maintenue ou rétablie pour les poissons migrateurs dont la sauvegarde est primordiale (saumon, truite de mer, anguille, etc.).

Environ 11 GWh/an (équivalent aux besoins de 900 logements) sont aujourd’hui exploités. Le potentiel restant est estimé à environ 20 GWh/an.

Zoom2

<lorem|taille=300>

Zoom3

<lorem|taille=300>

Cartographie dynamique

À l'échelle régionale

  • Potentiel des nappes aquifères pour installation géothermique

À l'échelle d'une commune

  • Potentiel régional des nappes aquifères pour installation de pompes à chaleur géothermiques

    BRGM pour l’ADEME, 2012

  • Installation de géothermie basse énergie (ADEME, BRGM)

    L’eau chaude contenue dans les aquifères profonds des bassins sédimentaires (1500 à 2000m) est extraite et utilisée directement, via un échangeur de chaleur pour le chauffage.

  • Gisement régional estimé pour l’installation de microcentrales hydroélectriques

    ISL pour l’Agence de l’eau Artois-Picardie (2008)

  • Gisement régional estimé pour l’installation de microcentrales hydroélectriques

    ISL pour l’Agence de l’eau Artois-Picardie (2008)

Pour en savoir plus

Site du bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) :
www.brgm.fr/
Atlas géothermique de la région
http://www.geothermie-perspectives.fr/18-regions/npc-01.html
Atlas cartographique des potentiel des nappes aquifères par région :
http://www.geothermie-perspectives.fr/18-regions/
Etude Axenne sur les gisements régionaux d’énergies renouvelables
http://www.nord-pas-de-calais.developpement-durable.gouv.fr/?Energies-renouvelables,5896