Les paysages agrimétropolitains

Dernier ajout : 27 avril 2013.

Les paysages agrimétropolitains rassemblent l’agglomération lilloise, l’arrageois et l’arc minier. Paysages marqués par les villes, leur réalité est plus complexe : y subsistent des espaces agricoles vivants mais fragiles et des espaces naturels parfois altérés et isolés.

Les paysages métropolitains régionaux sont formés par des entités urbaines complexes, liées à la diversité des paysages originels sous-jacents et à un développement urbain différencié entre l’arc minier et la métropole lilloise.

De cette « épaisseur historique », on peut retenir les caractéristiques paysagères transversales suivantes :
- Le réseau des voies et villes romaines encore prégnant ;
- Les objets urbains reflets de l’identité « nordiste », tels les beffrois et autres Grand’Places ;
- Une histoire indissociable entre le développement des villes et les voies d’eau ;
- Une histoire transfrontalière identifiable au premier regard au travers du Pré-Carré érigé par Vauban au 17ème siècle (double ligne de villes fortifiées pour protéger les nouvelles frontières du Royaume de France contre les Pays-Bas espagnols) ;
- Une histoire liée aux échanges, fondant les villes sur un carrefour, un pont, une voie de communication… ;
- Des villages qui se sont considérablement développés à l’ère industrielle, pour lesquels l’habitat ouvrier est encore prépondérant dans les paysages urbains.

Zoom1

3.

Zoom2

L’agglomération arrageoise est située dans un territoire-carrefour : carrefour des combats de la Grande Guerre, lieu de transit et d’infrastructures, qui possède des joyaux historiques à Arras et naturels, dans les vallées de la Scarpe et de la Sensée.

Zoom3

Des paysages historiques majeurs

Le bassin minier, bien inscrit au patrimoine mondial depuis 2012, est un paysage industriel qualifié de "paysage culturel évolutif". Il propose des formes urbaines très spécifiques, obéissant à une logique « de puits », paysage construit en fonction des richesses du sous-sol.

  • La Grand’place d’Arras

    Une configuration urbaine typique dans le Nord Pas-de-Calais (source DREAL)

  • Paysage urbain à Roubaix

    L’habitat ordinaire dense des villes ouvrières de l’époque industrielle
    source DREAL

  • L’habitat ouvrier dense cotoie la campagne cultivée : ici en Gohelle

    Les paysages agrimétropolitains conjuguent urbain et rural dans une mosaïque complexe
    (source DREAL)

  • Typologies urbaines régionales

    Des villes d’histoire, des villes ouvrières ou encore un bâti rural traditionnel…

  • L’habitat ouvrier groupé cotoie la campagne cultivée : ici en Gohelle
  • Hesdin : la Grand’place et le beffroi

    Une configuration urbaine typique dans le Nord-Pas-de-Calais (source DREAL)

  • Les cités ouvrières dans le bassin minier du Nord-Pas-de-Calais

    Un habitat dense et qualitatif représentatif de la région (source : mission bassin minier).