Enjeu 2 : gestion économe des eaux superficielles

Dernier ajout : 3 mai.

Esu2
La gestion économe de la ressource en eau superficielle est un enjeu pour :
- Préserver cette ressource pour les différents usages notamment industriels ;
- Minimiser les périodes d’étiage et leurs impacts.

Dans la région Nord Pas-de-Calais, 405 millions de m3 ont été prélevés dans le milieu naturel en 2011, dont 28 % dans les eaux superficielles (soient 113 millions de m3).

Près de 80 % des prélèvements en eau de surface le sont pour un usage industriel.

Bien que la grande majorité des besoins en eau potable soit couverte par les prélèvements en eau souterraine, certains prélèvements pour usage domestique sont réalisés en eau de surface. Ils représentent 20 % des volumes prélevés dans les cours d’eau en 2010.

La part des prélèvements destinés à l’irrigation est quant à elle négligeable.

Depuis 15 ans, on constate en région une diminution importante (de l’ordre de 40 %) des prélèvements dans les eaux de surface. Cette baisse est liée à la diminution des prélèvements industriels ; a contrario les prélèvements domestiques en eau de surface ont connu une augmentation de 27 % entre 2001 et 2011 [1].

Par ailleurs, afin de garantir la navigation des 717 km de voies fluviales, le transfert d’eau provenant des cours d’eau vers les canaux représente chaque année environ 150 millions de m3.

Enfin, en période d’étiage (période de l’année où le cours d’eau atteint son point le plus bas) les polluants rejetés sont plus concentrés. Les risques pour la biodiversité sont accrus et liés au manque d’oxygène et à l’augmentation de la température.


Marge de progrès

Indicateurs : étiages (dépassement des débits de crise)

[1AEAP

  • Volumes prélevés dans les masses d’eau de surface

Pour en savoir plus