L’industrie et le transport de l’énergie, générateurs d’ondes

Dernier ajout : 10 juillet 2013.

L’énergie, et en particulier l’électricité, est aujourd’hui indispensable. Cependant, avant d’atteindre les consommateurs finaux, celle-ci doit être produite et transportée, ce qui n’est pas sans pressions potentielles.

Radioactivité

En tout début de chaîne, les réacteurs de la centrale de Gravelines émettent en fonctionnement normal des effluents liquides et gazeux radioactifs, à l’origine de rayonnements ionisants. Ces rejets sont rigoureusement réglementés et contrôlés. En 2012, la centrale nucléaire de Gravelines a rejeté 22 GBq de carbone 14 dans ses effluents liquides, soit un peu plus de 2 % de la limite réglementaire de 900 GBq.

Infrasons

S’agissant des éoliennes, elles suscitent des interrogations relatives aux bruits (correspondant à certains mécanismes au sein des nacelles, au mouvement de chaque pâle dans l’air et au passage de chaque pâle devant le mât de l’éolienne) et à l’impact des infrasons qu’elles émettent, des sons de trop basses fréquences pour être entendus.

Champs électromagnétiques

Une fois produite, l’énergie électrique en provenance de Gravelines est transportée jusque dans les agglomérations par les lignes à haute tension (HT) du réseau RTE. Comme toute installation électrique, ne ligne HT génère à sa proximité de forts champs électromagnétiques qui décroissent assez rapidement en fonction de la distance à laquelle on se place. Si des débats de société existent sur les effets des ondes électromagnétiques, jusqu’à aujourd’hui aucune étude poussée n’a montré des effets de ces champs sur
l’organisme humain et sur les animaux (que ce soient les lignes aériennes ou enfouies).

Bruit

Outre les champs électromagnétiques, on rencontre à proximité des lignes HT une nuisance sonore bien particulière. En effet, sous l’action de l’intense champ électrique créé par la ligne, des micro-décharges se produisent dans l’air 50 fois par seconde, générant un grésillement caractéristique des lignes HT : c’est l’effet « couronne ». Ce phénomène est faible par temps sec, mais on observe par temps de pluie un bruit pouvant aller jusqu’à 50 dBa à 25 m d’une ligne, soit l’équivalent d’un fond sonore à l’intérieur d’un magasin.

  • De nombreuses lignes à haute tension

    4069 km de lignes aériennes dont les tensions sont comprises entre 63 000 à 400 000 volts sillonnent la région.

  • La centrale nucléaire de Gravelines

    Avec ses six réacteurs de 900MW, la centrale de Gravelines est la seconde centrale la plus puissante d’Europe. Elle assure 80% des besoins électriques de la région, soit 8% de la production d’électricité nationale.