L’agriculture : une place et des atouts importants en région

Dernier ajout : 10 juillet 2013.

Bien que réputé pour sa forte densité de population (325 hab/km²), son important maillage d’infrastructures et ses industries, le Nord Pas-de-Calais est aussi une grande région agricole aux conditions pédologiques et climatiques très favorables.

En 2010, 67 % de la superficie régionale est consacrée à l’agriculture, soit 817 700 hectares de surface agricole utile (SAU?), contre 51,4 % au niveau national (Agreste SAA 2010).
L’agriculture régionale compte 13 500 exploitations et
27 300 emplois en 2010, soit un peu plus de la moyenne nationale : cela représente 3 % du nombre d’exploitations et 3 % des actifs agricoles nationaux, pour 2,3 % du territoire national et 2,9 % de la SAU.

La région dispose de sols fertiles et produit une grande diversité de denrées agricoles. La valeur de la production agricole régionale est estimée à 1.3 milliard d’euros en 2011 (2/3 végétal, 1/3 animal), plaçant le Nord Pas-de-Calais au 14ème rang des régions françaises (Source : INSEE?).
Enfin, le Nord Pas-de-Calais se classe au 1er rang des régions de France pour les exportations par le chiffre d’affaires, avec 1/8ème de l’export national en 2012.

Le contexte de l’activité est également marqué par :
- Un contexte périurbain densément peuplé spécifique et une forte pression de l’urbanisation : entre 1998 et 2009, la SAU a régressé à un rythme de 2500 ha/an ;
- L’agrandissement des structures d’exploitation ;
- Le recul de l’élevage ;
- La faiblesse des surfaces dédiées à l’agriculture biologique comparée à la moyenne nationale : en 2011, 7 404 ha sont labellisés ou en conversion, soit 0,9 % de la SAU, pour une moyenne française à 3,6 %. Une dynamique nouvelle est toutefois en marche puisqu’entre 2010 et 2011, les surfaces en conversion ont augmenté de 48,1%.

Zoom1

L’INSEE? recense en région pour le secteur de l’agriculture, en 2010, 9 000 postes de travail salariés dans l’économie potentiellement verdissante (ouvriers des exploitations forestières et sylviculture, cadres et techniciens de production et d’exploitation agricoles), soit 3,7% du potentiel global des postes verdissants.

  • Les cultures de céréales et de pommes de terre augmentent, tandis que l’élevage régresse

    Quatre productions constituent 60 % du chiffre d’affaires agricole : les céréales pour 18 à 20 %, le lait pour 16 à 18 %, la pomme de terre pour 10 à 12 % et les légumes pour 11 à 12 %. Les autres productions - cultures industrielles (betteraves, oléagineux notamment), bovins-viande et porcins, volailles, lapins et cultures spécialisées - sont également présentes de manière significative.
    Source : Recensement agricole 2010

  • L’orientation technico-économique dominante des exploitations agricoles par commune

    Source : Recensement agricole 2010

  • Les circuits courts et la vente directe, bien représentés dans la région.

    19,4 % des exploitations agricoles déclarent en 2010 commercialiser une part de leur production en circuit court, contre 14,7 % au niveau national.
    Source : Recensement agricole 2010

  • Évolution de la valeur ajoutée dans le temps

    secteurs de l’agriculture, sylviculture et pêche (en millions d’euros)
    Source : INSEE

  • Pourcentage de la surface agricole utile (SAU) bio ou en conversion en 2011

    ORB NPDC d’après Agence bio, 2012

  • Evolution de la surface agricole bio ou en conversion, et part dans la SAU, source Observatoire Biodiversité

    point 2012 à rajouter : 7174 ha (GABnor)

  • AGRESTE : Enjeux pour l’agriculture biologique
    Télécharger

    PDF - 302.9 ko