Flandre intérieure

Sols

Dernier ajout : 3 mai.

Synthèse des pressions régionales exercées sur les sols Des enjeux de gestion optimisée de l’occupation des sols liés à l’attractivité résidentielle du secteur à proximité de Lille. Des risques liés aux phénomènes de retrait-gonflement des argiles non négligeables.

S1 S2Le territoire de Flandre-Intérieure est à dominante rurale et agricole : il dispose d’une part importante de terres agricoles (plus de 81,6 % des surfaces). Les surfaces artificialisées sont proportionnellement plus faibles qu’en région : 12,9 % contre 16,7 %. Le rythme d’artificialisation est d’environ 86 ha/an, soient 0,11 % de son territoire (pour une moyenne régionale de 0,14 %).
La dynamique d’artificialisation est surtout forte dans la vallée de la Lys et à l’est du territoire (secteur de Nieppe et Bailleul le long des axes de transport). Selon le SCOT?, le secteur est attractif et connaît une croissance démographique élevée par rapport à la moyenne régionale, avec l’installation de nombreux ménages, dont une part importante travaillent en métropole lilloise. On assiste à une consommation foncière élevée dans les communes de ce secteur, accompagnée d’une densité faible de logements par hectare artificialisé. La Flandre intérieure présente en outre le taux d’actifs résidant et travaillant dans le territoire le plus faible au niveau régional.
La densité de logements par hectare est bien inférieure à la moyenne du Nord Pas-de-Calais (16 logements/ha contre 23 pour la région). En outre, la prévision d’artificialisation du SCOT est de 45 ha/an pour une recommandation SRCAE? de 18 ha/an. L’enjeu de gestion optimisée est donc fort sur ce territoire, où une régulation du rythme d’artificialisation est nécessaire.

S3Par ailleurs, le secteur est particulièrement sensible aux phénomènes de retrait-gonflement des argiles, susceptibles de fragiliser le bâti notamment à la suite d’épisodes de sécheresse.

À noter que le territoire est peu concerné par les sites pollués. Seuls 45 ha de friches sont recensés en 2009 [1].

[1donnée SIGALE

  • Une artificialisation préoccupante
  • Un territoire très agricole