Cambrésis

Eaux

Dernier ajout : 12 octobre 2015.

Synthèse des pressions régionales exercées sur les eaux Ressource en eau : des enjeux de reconquête de qualité des eaux souterraines et superficielles

ESO1 ESO2Concernant les eaux souterraines, 55,6 % du territoire du Cambrésis sont concernés par des zones à enjeu eau potable, sur plus de 47 000 ha.
La nappe de la craie, libre sur le secteur, est l’aquifère principal du territoire, à hauteur de 80 %. Elle présente une forte vulnérabilité.
Des pollutions aux nitrates et aux pesticides sont constatées, particulièrement au Centre-Est et au Nord du territoire. Les prélèvements en eau souterraine sont de l’ordre de 140 millions de m3 (26 % des prélèvements régionaux), dont la majorité sert à l’alimentation du canal [1].

ESU1La restauration de la qualité de l’eau est un enjeu fort notamment sur le canal de Saint-Quentin à l’Escaut canalisée, ainsi que sur l’Erclin où la qualité écologique était mauvaise en 2012-2013, sur la Selle où elle était médiocre, et sur le canal de la Sensée, l’Ecaillon et la Sambre où elle était considérée comme moyenne.

ESU3Le SDAGE? Artois-Picardie identifie 3 819 ha de zones à dominante humide, soient 4,5 % de son territoire.

ESU4Des zones inondables constatées sont inventoriées dans la vallée de la Sambre à l’Est du territoire ainsi que sur le bassin versant de la Sensée au Nord.

[1AEAP

  • Une qualité à améliorer