Arrageois

Eaux

Dernier ajout : 3 mai.

Synthèse des pressions régionales exercées sur les eaux Des enjeux de préservation et de reconquête de la qualité des eaux souterraines et superficielles pour un territoire situé en tête des bassins-versants de la Scarpe, de la Sensée, de l’Au­thie, de la Canche et de la Lawe

Concernant les eaux souterraines, une grande zone à enjeu eau potable est située à l’Ouest d’Arras. La nappe de la craie est vulnérable dans le territoire, elle est d’ailleurs de mauvaise qua­lité avec une pollution par les nitrates importante (avec locale­ment des taux non-conformes dépassant 50 mg/l) et une pollution par les produits phytosanitaires.
Au-delà des facteurs liés à l’agriculture, la nappe est altérée très ponctuellement par des pollutions d’ordre bactériologique, notam­ment en zone urbaine, à mettre en lien avec le mauvais état des collecteurs d’assainissement d’eaux usées (fuites) et en zone rurale avec la défaillance des systèmes d’assainissement individuel.  [1]

La qualité des eaux superficielles est également encore très dégradée dans la moitié Est du territoire.

L’état écologique de la Scarpe et du Crinchon s’échelonne entre les niveaux moyen à mauvais selon les secteurs. Il est notamment mauvais à l’aval d’Arras. Celui de la Lawe amont est médiocre, quant à la Sensée, elle est de qualité moyenne dans sa traversée du territoire.

En revanche, les états écologiques de la Canche et de l’Authie sont bons dans ce secteur très en amont de leurs bassins-versants.

Dans ce cadre, la préservation de la qualité de ces deux cours d’eau et la restauration de la qualité des autres rivières sont des enjeux forts pour ce territoire.

Les zones à dominante humide du SDAGE représentent 2,5 % des surfaces, pour environ 1 150 ha. Elles sont présentes dans plusieurs vallées, notamment celle de la Scarpe (ZNIEFF vallée de la Scarpe, de Arras à Vitry).

Les inondations constatées sur le territoire du SCOT sont générées par les remontées de nappe phréatique, le ruissel­lement et le débordement des cours d’eau. Elles se concentrent principalement sur le quart sud-est du secteur. Des zones sensibles à la remontée de nappe ont été localisées le long des principaux cours d’eau (Crinchon, Scarpe, Cojeul et le Gy).

[1SCOT de la Région d’Arras.

  • Des enjeux de restauration de la qualité de l’eau