Bruit : une connaissance en cours d’acquisition qui montre parfois des nuisances à proximité de certains axes routiers

Dernier ajout : 26 octobre.

L’exposition au bruit dans l’environnement varie très fortement sur l’ensemble de la région. Des zones exposées aux nuisances sonores sont cartographiées.

Il n’existe pas de carte globale des niveaux sonores à l’échelle régionale, mais un ensemble de données ponctuelles et de cartographies thématiques locales.
Les niveaux sonores moyens rencontrés en ville sont de l’ordre de 50 à 70 dB(A) pour une rue animée. En milieu naturel, les niveaux peuvent être beaucoup plus bas (30 dB(A)).
L’OMS définit des valeurs guides pour le bruit ambiant :
- 50 dB(A) sur 16 heures pour une gêne moyenne le jour et en soirée en zone résidentielle ;
- 55 dB(A) pour une gêne sérieuse ;
- 40 dB(A) pour l’exposition nocturne annuelle moyenne.

Particulièrement exposées aux nuisances sonores, les grandes agglomérations et les zones situées le long des grands axes de transport font l’objet d’une cartographie du bruit en application d’une directive européenne. Ces cartes sont disponibles sur internet, généralement sur les sites des autorités compétentes pour les réaliser. Celles-ci montrent que la forte urbanisation de la population, associée au maillage routier et autoroutier très dense, rendent l’exposition au bruit particulièrement importante en région (parfois > 70dB (A))..
De plus, des Points Noirs du Bruit (PNB) sont définis pour les bâtiments d’habitation, de soins, de santé, d’enseignement ou d’action sociale exposés au bruit (voir zoom ci-contre).
Des mesures de bruit in-situ ont permis d’affiner l’identification des zones de bruit critiques et des PNB aux abords des grands axes ferroviaires et routiers nationaux non concédés.
Localement, dans le cadre des actions menées par le Secrétariat Permanent pour la Prévention des Pollutions Industrielles (SPPPI) Côte d’Opale - Flandre, et en partenariat avec les acteurs locaux, deux réseaux de mesure du bruit en temps réel ont été mis en place sur les agglomérations de Dunkerque et Calais.

Zoom1

Un logement situé à proximité d’une route est Point Noir du Bruit (PNB) lorsque :
- Le niveau sonore en façade dépasse ou est susceptible de dépasser à terme 70 dB(A) le jour ou 65 dB(A) la nuit ;
- Et que la construction de ce bâtiment a été autorisée avant 1978 ou avant l’autorisation de l’infrastructure.

Zoom2

Les cartes européennes sont issues d’une modélisation informatique et non de mesures de bruit sur le territoire. Elles permettent une représentation simplifiée et maximaliste des zones de dépassements des seuils PNB.

Zoom3

Les cartes des agglomérations prennent en compte les nuisances sonores de toutes les infrastructures de transport et des industries soumises à autorisation. Les bruits de voisinage ne sont pas cartographiés dans le cadre de la cartographie européenne.

Cartographie dynamique

À l'échelle régionale

  • Connaissance de l’exposition au bruit

À l'échelle d'une commune

  • Avancement de la connaissance de l’exposition au bruit
  • Carte du bruit routier - Ville de Lille

    Les zones situées le long des voies très fréquentées sont les plus exposées au bruit.
    Source : Lille Métropole

Pour en savoir plus

Centre d’Information et de Documentation sur le Bruit : www.bruit.fr,
Réseaux de mesure du bruit sur les territoires de Calais et de Dunkerque : www.calaicibel.fr et www.dkbel.fr
Cartes de bruit des infrastructures :
www.nord.equipement-agriculture.gouv.fr
www.pas-de-calais.equipement-agriculture.gouv.fr