Une forte lumière nocturne dans la région

Dernier ajout : 26 octobre.

En lien direct avec sa forte densité de population et son territoire très urbanisé, la pollution lumineuse est particulièrement marquée dans le Nord Pas-de-Calais.

L’ensoleillement régional équivaut à environ 1050 kWh par mètre carré et par an, pour une moyenne nationale de l’ordre de 1350 kWh/m².an. Celle lumière du jour procurée par le soleil est indispensable à la vie sur Terre, en rythmant l’activité animale, végétale et humaine. En revanche, les sources de lumière artificielle nocturne modifient profondément le comportement de certaines espèces et participent à la fragmentation des habitats naturels.

Au nécessaire éclairage public, s’ajoutent de nombreuses sources lumineuses fonctionnant la nuit : les enseignes et publicités lumineuses, l’éclairage des commerces, des réseaux de transport, des bureaux… Ces installations sont rarement optimisées pour l’usage auquel elles sont dédiées, notamment au regard de la limitation des nuisances telles que le halo nocturne, les éclairages superflus, intrusifs ou éblouissants.

Un niveau de pollution lumineuse que l’on peut considérer comme élevé affecte une grande partie du Nord - Pas-de-Calais ; un arc de pollution lumineuse intense et continue s’étend depuis l’Audomarois jusqu’au nord de l’Avesnois et englobe le Bassin Minier et la Métropole Lilloise. Le littoral régional est également touché par ce type de pollution. En outre, quelques secteurs restreints sont faiblement affectés, pour la plupart dans la partie centrale de l’Artois et à l’extrême sud-est de l’Avesnois.

Pour limiter cette pollution, une réglementation nationale se met en place : un premier texte encadre les horaires de l’éclairage intérieur et de façade des bâtiments non résidentiels (vitrines de commerces, bureaux…).

Zoom1

Le halo lumineux produit dans le ciel au-dessus des zones urbaines, ou plus largement des espaces anthropisés faisant l’objet d’éclairage artificiel, est issu des rayons lumineux réfléchis par les particules et certaines molécules gazeuses (nuages, polluants gazeux ou particulaires) en suspension dans l’atmosphère.
Il peut être visible à plusieurs dizaines de kilomètres et accroît la luminance générale du ciel nocturne tout en masquant la vision de la voûte céleste.
Le terme de pollution lumineuse est utilisé pour le désigner.

  • Visualisation de la lumière artificielle nocturne

    source : image Cnes/Spot 2008

  • Ensoleillement annuel en France, en kWh/m²

    L’ensoleillement régional est d’environ 1000kWh par m² et par an
    Source : ADEME (2008)

  • Pollution lumineuse du Nord - Pas-de-Calais

    2008 - Simulation avec le programme Thot par M. Bonavitacola

  • Halo lumineux au dessus d’une agglomération
  • Ensoleillement annuel en France, en kWh/m² (source : ADEME)

    L’ensoleillement régional est d’environ 1000kWh par m² et par an.

  • Visualisation de la lumière artificielle nocturne (source : image Cnes/Spot 2008)

Pour en savoir plus

Le site Internet du ministère de l’écologie, du développement durable, et de l’énergie : http://www.developpement-durable.gouv.fr/-Nuisances-lumineuses-.html