L’occupation des sols : une région agricole et urbaine

Dernier ajout : 27 avril 2013.

Le Nord Pas-de-Calais dispose d’espaces agricoles de grande qualité mais en forte régression au profit d’espaces urbains en expansion. La superficie des espaces naturels est faible.

Le sol du Nord Pas-de-Calais est marqué par l’activité humaine :
- Un passé industriel fort ;
- De grandes cultures ;
- Une densité de population trois fois plus élevée qu’au niveau national : avec 12 414 km², et 4,05 millions d’habitants, la densité de population s’élève à plus de 320 habitants/km².

La région est la plus urbanisée de France, après l’Île-de-France ; elle est deux fois plus urbanisée que la moyenne française (17,2 % contre 9,3 %) [1].

Le graphique représente les évolutions des différents types d’occupation du sol : il montre une dynamique d’artificialisation importante, comparable au niveau national alors même que la population augmente moins vite. Néanmoins, depuis 2009, une inflexion de cette tendance semble s’amorcer mais reste à confirmer.

La région dispose de surfaces agricoles utilisées supérieures à la moyenne nationale : elles occupent 67 % du
territoire contre 49% en moyenne nationale [2].

Les espaces naturels et forestiers sont trois fois moins importants qu’en moyenne nationale : ils sont estimés par déduction à 15,8 % contre 45,7 % au niveau national. Ces espaces sont caractérisés par un nombre restreint de grands espaces et un ensemble de parcelles morcelées et dispersées fragilisant les équilibres écologiques.

La région est de plus, la moins boisée de France ; les forêts ne couvrent que 8,6 % du territoire et se concentrent surtout dans l’Avesnois, le Boulonnais (données DRAAF 2010 – en hausse), alors que 31 % du territoire français est couvert de forêts [3].

[1Données fonciers DGI 2011, extrapolation par ratio avec Teruti-Lucas)

[2Données Agreste SAA 2010, extrapolation par ratio Teruti-Lucas)

[3source : Agreste Terruti Lucas

Zoom1

Un espace est considéré comme "artificialisé" quand il est retiré de son état naturel, forestier ou agricole. Il intègre le foncier urbain ou en devenir urbain qu’il soit bâti ou non, revêtu ou non ainsi que les surfaces dédiées aux infrastructures et équipements publics.

  • L’évolution de l’occupation du sol (Agreste Teruti-lucas)

    La hausse de 25% de l’artificialisation en 20 ans au détriment des surfaces agricoles, est bien plus rapide que l’évolution de la population qui n’a
    augmenté que de 1.5%.

  • Occupation du sol (2011)
  • Occupation simplifiée du territoire

    Corine Land Cover (2009)

Pour en savoir plus

L’occupation du sol en Nord Pas de Calais
http://www.nord-pas-de-calais.developpement-durable.gouv.fr/?L-occupation-du-sol-en-Nord-Pas-de-Calais

Pour visualiser dans votre commune l’évolution de l’occupation du sol dans le temps
http://www.ppige-npdc.fr/portail/atlas-cartes/expansion-urbaine