DREAL HAUTS-DE-FRANCE

Donner votre avis

Si vous souhaitez partager votre opinion, émettre des suggestions ... sur cet article, vous êtes inviter à participer à l'Atlas citoyen

Paysages des falaises d’Opale

Paysages de nature

jeudi 9 juin 2011

Les communaux d’Ambleteuse et d’Audreselles

Ces sites constituent un ensemble unique en France de dunes flandriennes décalcifiées plaquées sur une assise jurassique dont la nature a engendré des conditions écologiques et physiques (sols fossiles, sols en formation, relief, géologie…). L’arrêt des apports de sable depuis 5 000 ans a entraîné une décalcification (acidification) des sols.

Ainsi, grâce à des pratiques de gestion ancestrales, avec notamment le maintien d’un pâturage extensif quasi-millénaire sur une partie de ces communaux, les prés communaux d’Ambleteuse et d’Audresselles hébergent aujourd’hui des habitats d’intérêt communautaire rarissimes, endémiques du Boulonnais. D’autres types de végétation sont également uniques pour la France. La faune, notamment les Invertébrés et les Oiseaux, est également diversifiée.

Pointe de la crêche
Pointe de la crêche
Platier rocheux
Platier rocheux
L'angleterre en face
L’angleterre en face
Cordon dunaire de Wissant
Cordon dunaire de Wissant

Le littoral des falaises d’Opale montre une alternance de falaises
fossiles et actives, de cordons dunaires fossiles ou actifs, de
marais arrière-littoraux, de plages de sable ou de galets, de
platiers rocheux, de rivières fossilisées ou actives : on a ainsi une
mosaïque exceptionnelle de géosystèmes très diversifiés sur un
petit linéaire.
Les falaises du Cap Blanc-Nez et les pelouses piquetées des
Noires-Mottes présentent des habitats naturels exceptionnels,
certains uniques pour la France, voire endémiques du Boulonnais.
En effet, des communautés de plantes très particulières se sont
installées à la faveur d’un substrat calcaire et de conditions de
milieux très difficiles. Ces pelouses, dites aérohalines, résistent en
effet à la fois aux assauts soutenus du vent qui est très violent et
très régulier (beaucoup de plantes, notamment les genévriers, les
sureaux et les aubépines, montrent ainsi des formes de nanisme
ou d’anémomorphisme – déformation due au vent) et aux embruns
qui apportent dans le sol une quantité de sel très élevée. Les parois
crayeuses verticales constituent également des habitats uniques
pour la région avec un cortège de plantes et d’Oiseaux nicheurs
tout à fait remarquable. La carrière du Fond Pignon, qui a été créée
pour stocker les boues issues du creusement du tunnel sous la
Manche, constitue un plan d’eau incongru et un habitat secondaire
apprécié de l’avifaune. En dehors de la surfréquentation touristique,
l’une des principales menaces pour le site est l’envahissement des
pelouses ouvertes par des ourlets à brachypode et brome.
Sur les falaises jurassiques, du Gris-Nez à Alprech, les habitats
naturels sont également exceptionnels. On y trouve notamment
des groupements végétaux rupicoles (liés aux bancs gréseux),
des marais d’eau douce suspendus dans les falaises et de ce
fait sous forte influence marine par les embruns et des sources
pétrifiantes avec formations de travertins (roches sédimentaires,
calcaires, dures et blanches).
En plus de cet intérêt phytosociologique majeur, le site du Cap
Gris-Nez est un des meilleurs sites d’Europe pour la migration
des oiseaux. Sa position avancée dans la mer oblige les oiseaux
marins (labbes, fous, pétrels, océanites, …) venant de la Mer du
Nord, dits pélagiques car vivant en haute mer toute l’année, à se
rapprocher des côtes pour traverser le détroit du Pas de Calais et
rejoindre l’océan Atlantique. cela, s’ajoutent les espèces littorales
(canards, limicoles, mouettes et goélands) qui suivent la côte
pour leurs migrations saisonnières. Et enfin, on peut distinguer
une troisième catégorie d’oiseaux se concentrant sur le site des
2 Caps : il s’agit des espèces terrestres (Passereaux, Rapaces,
…) qui évitent de traverser les étendues marines et profitent de
l’étroitesse du détroit pour traverser en sécurité la Mer du Nord.

Les crans… et au fond coulait une rivière

Les crans constituent une des particularités de nos côtes à falaises. Ce sont en fait des vallées suspendues qui se sont trouvées le nez en l’air, soit du fait de l’affaissement du détroit du Pas de Calais, soit par la baisse du niveau de la mer.

On les trouve aussi bien sur les falaises crétacées du Blanc-Nez (cran d’Escalles) que sur les falaises jurassiques du Gris-Nez (Cran Mademoiselle, Cran Poulet, Cran Barbier, Cran de Quette…).

Le Cran aux Œufs (Audinghen) doit son nom à la présence des blocs de sable grésifié de forme ovoïde qui se détachent de la falaise et couvrent le platier rocheux au pied de la falaise (et non pas, comme on peut le lire trop souvent, du fait de la présence d’élevages avicoles à proximité).

Les falaises d’Opale permettent d’observer très régulièrement des
Mammifères marins : le Phoque gris est observé très régulièrement
en pêche dans les rochers entre juillet et décembre. En scrutant la
mer, on peut aussi apercevoir des dauphins : les Globicéphales
et les Marsouins. Entre la terre ferme et la mer se trouve une
zone intermédiaire, celle du balancement des marées ou estran.
marée basse, elle fait partie intégrante de la zone terrestre, à
marée haute elle fait partie de la mer… Les changements radicaux
de ce biotope plusieurs fois par jour rendent ce milieu difficile pour
la majeure partie des organismes aussi bien terrestres que marins
… sauf pour les algues marines qui s’y développent très bien. Ces
« plantes » primitives se reproduisent par spores (ne forment donc
ni fleurs ni semences) et ne contiennent pas de tissu vasculaire
(comme chez les plantes supérieures).
Enfin, le système de l’estuaire et des dunes de la Slack vient
compléter cet ensemble. Ici aussi le patrimoine naturel est
exceptionnel.

DREAL Nord - Pas-de-Calais 44, rue de Tournai - BP 259 - 59019 LILLE Cedex | Tel : 03 20 13 48 48 | Fax : 03 20 13 48 78

Approche générale et culturelle

Les grands paysages régionaux

Carte des paysages Paysages du Val d'Authie Paysages du Val d'Authie Paysages avenois Paysages boulonnais Paysages des coteaux calaisiens et du pays de Licques Paysages du ternois Paysages montreuillois Paysages des hauts plateaux artésiens Paysages de la plaine de la Lys Paysages du pays d'Aires Paysages des grands plateaux artésiens et cambrésiens Paysages hennuyers Paysages des belvédères d'Artois et des vallées de Scarpe et de Sensée Paysages miniers Paysages de la Pévèle et de la plaine la de Scarpe Paysages métropolitains Paysages Audomarois Paysages du Houtland Paysages de la plaine maritime Paysages des dunes et estuaires d'Opale Paysages des falaises d'Opales Paysages des dunes de mer du Nord