DREAL HAUTS-DE-FRANCE

Donner votre avis

Si vous souhaitez partager votre opinion, émettre des suggestions ... sur cet article, vous êtes inviter à participer à l'Atlas citoyen

Synthèse

dimanche 3 juillet 2011

Les représentations : Synthèse

Les paysages les plus évoqués

Paysages littoraux
- Littoral
- Marais arrières littoraux
- Site des Caps
Paysages de bocages
- Thiérache - pays de Mormal
- Avesnois
- Boulonnais
Paysages de vallées, de marais et de plaine
- Vallée de l’Escaut et Val de Sensée
- Ternois
- Vallées de la Canche et de la Course
- pays de Montreuil et Val d’Authie
- Marais arrières littoraux
- Haute vallée de l’Aa
- Marais audomarois
- Moëres
- Plaine de la Scarpe et forêt de Saint-Amand
Paysages de collines et
monts

- Site des Caps
- Collines artésiennes et sites commémoratifs
- Pays de Licques
- Monts de Flandre, Mont Cassel
Paysages forestiers
- Thiérache, pays de Mormal,
- Avesnois
- Plaine de la Scarpe et forêt de
- Saint-Amand
Paysages urbains
- Métropole
- Bassin minier

La présentation des paysages, identifiés grâce aux sources ci-contre, commence au Sud, se déroule d’Est en Ouest puis se poursuit du Nord au Sud.

Thiérache, pays de Mormal, avesnois

Un vaste territoire se dégage au Sud du département du Nord. Les paysages bocagers de la Thiérache, les hautes futaies de Mormal attirent les regards. Le périmètre du Parc naturel régional tend à étendre cette zone au Nord (jusqu’à la frontière) et à la vallée de la Sambre.

Vallée de l’Escaut et val de Sensée

Le Haut Escaut et la vallée de la Sensée sont des « micro- paysages » d’eau mis en avant pour leurs qualités esthétiques et patrimoniales. Le val de Sensée est par ailleurs un ancien pôle d’attraction touristique (congés payés - 1936).

Collines artésiennes et sites commémoratifs

Le coteau d’Artois dans le secteur de Lorette et de Vimy attire l’attention par la mise en scène théâtralisée des grands conflits mondiaux. Si la région possède d’innombrables autres sites, le secteur en question semble cristalliser le souvenir.

Ternois

Le Ternois est mis en avant pour la qualité de ses paysages historiques (du patrimoine bâti aux champs de bataille) et agraires. Les vallées concentrent beaucoup de ses qualités.

Vallées de la canche de la course. Pays de Montreuil et val d’Authie

Les deux vallées Est-Ouest de la Canche et de l’Authie présentent des paysages pittoresques fréquemment vantés. La ville de Montreuil porte une dimension historique qui complète ces paysages agraires.

Littoral

Le cordon littoral concentre la très grande majorité des curiosités régionales. Ce secteur, très habité, est également très visité… Le pouvoir d’attraction du bord de mer ne s’est donc pas démenti depuis bientôt 200 ans…
- Le site des Caps se distingue comme le fer de lance du littoral Nord – Pas-de-Calais.
- Entre Dunkerque et Calais. le port disparaît des représentations. Pourtant des plasticiens contemporains, et surtout des photographes, participent à l’émergence d’un « sublime industriel »… Ces approches sont encore relativement peu partagées…

Marais arrières littoraux

Ce petit secteur se détache du « littoral ». C’est en effet la dernière longue région « naturelle » de ce dernier, avec sa façade littorale et son ancienne falaise fossile. Il s’agit d’un paysage d’eau particulier et ponctuel comme bien souvent d’autres dans la région : les Moeres, le Marais Audomarois. la Sensée…

Haut pays d’Artois

Au sein des paysages de l’Artois, les hautes vallées de l’Aa et de la Lys sont mises en avant pour ses magnifiques paysages de coteaux.

Paysages oubliés, paysages « émergents »

Les paysages de grandes cultures sont les grands disparus des
représentations paysagères contemporaines. Certes, quelques
photographes captent les immensités labourées, mais ces images
ne représentent guère le « goût commun » et peu de guides touristiques n’engagent à les découvrir (exception faite des champs de
bataille)…

Quant aux paysages miniers, ils représentent un exemple d’uniformisation paysagère par une activité d’origine énergétique.

Boulonnais

Qu’il soit ou non intégré aux paysages littoraux, le Boulonnais est l’un des paysages régionaux le plus fortement reconnu. Avec sa cuesta pour limite, le bocage boulonnais ne manque pas de petites curiosités et surtout d’ambiances paysagères jugées pittoresques.

Pays de Licques

Le secteur est marqué par son relief, qui l’isole un peu du monde. Ce petit territoire, très proche du littoral et de ses agglomérations, bénéficie d’une bien plus faible reconnaissance que son voisin bocager.

Marais Audomarois

L’histoire le dispute à la géographie, à l’agriculture, à l’environnement… Tout est ici particulier ! Bien que moins célèbre que les hortillonnages d’Amiens, le marais Audomarois ne manque jamais d’être cité comme remarquable. Du Boulonnais à l’Audomarois, le nouveau Parc naturel régional unit des paysages certes très distincts mais aux identités fortes.

Moëres

Autre paysage né de l’eau, les Moeres ne bénéficient
pas de l’image de l’Audomarois. Si les Moeres belges
sont l’objet de toutes les protections. l’immensité plate
sillonnée de fossés ne retient guère l’attention de ce côté
de la frontière.

Mont de Flandre

Entre Cassel et les Monts de Flandre se dessine une ligne paysagère forte au sein de la Flandre intérieure. La dimension historique et architecturale de Cassel distingue la ville des Monts de Flandre davantage tournés vers la promenade (avec les monts belges et leurs célèbres commerces largement développés au moment des non moins fameux congés payés…).

Paysages à travers les frontières

La carte de synthèse fait apparaître un certain nombre « d’espaces
de regard » d’enjeu transfrontalier.
- Continuité Littorale : littoraux français et belge
- Vis-à-vis littoral : littoraux français et britannique
- Bocages de Thiérache nordiste et picarde
- Marais arrière littoraux (Bas-Champs) pas-de-calésiens et picards
- Moëres françaises et belges
- Monts de Flandre français et belges
- Paysages urbains de la Métropole et du bassin minier

Métropole

Les guides touristiques font de longue date l’éloge des villes régionales et de leurs beffrois. La métropole et tout particulièrement Lille apparaissent comme les principales bénéficiaires d’un renouveau du tourisme urbain dans la région.

Plaine de la scarpe et forêt de Saint-Amand

La plaine de la Scarpe et la forêt d’entre Scarpe et Escaut sont de très anciennes destinations touristiques. Saint-Amand, ses bois et ses thermes ont suscité promenades et rêveries depuis la nuit des temps… Le Parc naturel régional tend à étendre la zone d’intérêt aux franges nord et sud de la vallée ainsi qu’au territoire frontalier.

Bassin Minier

L’émergence du bassin minier est relativement récente dans l’histoire des représentations des paysages régionaux. Rares sont d’ailleurs les auteurs faisant apparaître la « banane » minière. Les représentations de cette
ville morcelée, composée de cités et de traces minières (terrils, chevalements, carreaux plus ou moins réaménagés…), révèlent tantôt le « sublime industriel » et tantôt la douleur des corps, des âmes, des mémoires..

DREAL Nord - Pas-de-Calais 44, rue de Tournai - BP 259 - 59019 LILLE Cedex | Tel : 03 20 13 48 48 | Fax : 03 20 13 48 78

Approche générale et culturelle

Les grands paysages régionaux

Carte des paysages Paysages du Val d'Authie Paysages du Val d'Authie Paysages avenois Paysages boulonnais Paysages des coteaux calaisiens et du pays de Licques Paysages du ternois Paysages montreuillois Paysages des hauts plateaux artésiens Paysages de la plaine de la Lys Paysages du pays d'Aires Paysages des grands plateaux artésiens et cambrésiens Paysages hennuyers Paysages des belvédères d'Artois et des vallées de Scarpe et de Sensée Paysages miniers Paysages de la Pévèle et de la plaine la de Scarpe Paysages métropolitains Paysages Audomarois Paysages du Houtland Paysages de la plaine maritime Paysages des dunes et estuaires d'Opale Paysages des falaises d'Opales Paysages des dunes de mer du Nord