DREAL HAUTS-DE-FRANCE

Donner votre avis

Si vous souhaitez partager votre opinion, émettre des suggestions ... sur cet article, vous êtes inviter à participer à l'Atlas citoyen

Paysages des falaises d’Opale

Détails de géographie physique

jeudi 9 juin 2011

Géographie physique

Le littoral du Boulonnais est d’un intérêt géomorphologique,
géologique et paléontologique exceptionnel : c’est une
encyclopédie à ciel ouvert.

Le Cap Blanc-Nez, promontoire crayeux marquant la bordure
septentrionale du plateau d’Artois, et donc du Bassin parisien,
représente la seule falaise crétacée littorale de la région Nord
- Pas-de-Calais. La création de cette falaise est très récente à
l’échelle géologique : en effet, le détroit du Pas de Calais n’a que
8 000 ans.

Le calcaire composant les falaises est une roche sédimentaire
qui résulte de l’accumulation de petites algues, unicellulaires,
microscopiques (les coccolithophoridés, dont la coquille s’appelle
coccolithe). Leur accumulation pendant des millions d’années a
permis l’enfouissement des coquilles de macro-fossiles comme
les ammonites, les inocérames et les oursins. Les coccolithes se
sont déposés au fond d’une mer épicontinentale assez calme,
chaude et peu profonde. Le taux de sédimentation a été évalué
en moyenne à 1,7 cm / 1000 ans au Cénomanien et de 1 à 3
cm / 1000 ans au Turonien. Il aura fallu du temps pour constituer
l’épaisse falaise du Blanc Nez dont la partie émergée culmine à
151 mètres.

Les falaises du Cap Gris-Nez et du Cran aux Œufs représentent
le seul exemple de falaise européenne à soubassement de
marnes kimmeridgiennes recouvertes de sables et de lentilles
de grès du Portlandien, les amas rocheux à la base de la falaise
hébergeant la plus riche flore algologique du littoral régional. Les
alternances de couches de marnes, d’argiles, de grès et de sable
créent des successions d’habitats remarquables.

On retrouve sur les falaises du Cap d’Alprech (au Portel) et du
Cap de la Crèche et de la Pointe aux Oies des mosaïques de
pelouses aérohalines et de bas-marais suspendus typiques du
système des falaises gréseuses nord-atlantiques.

Le recul des falaises argilo-gréseuses du Cap Gris-Nez a été
mesuré par analyse photogrammétrique pour la période 1944-
2003 à moins de 4 m (soit en moyenne 7 cm/an). Cette faible
érosion s’explique, d’une part, par la résistance des bancs
gréseux (grès de la Crèche) qui limitent l’action des processus
subaériens et, d’autre part, par la présence en pied de falaise
d’une rampe en pente forte couverte de blocs écroulés, qui limite
l’action des processus marins sur le platier et au pied de la falaise.
Par ailleurs, la distribution des trous d’obus datant de la Seconde
Guerre mondiale influence la variabilité spatiale du recul, en
favorisant le lent processus de création de cavités souterraines qui
fragilise le haut de la falaise. Ce processus s’est accentué sous la
pression agricole récente qui a modifié les pratiques agricoles et
mis en place des drains hydrauliques en haut de falaise.

Dans la Baie de Wissant, on retrouve cette même problématique
d’érosion du trait de côte. La baie s’est constituée sous forme d’un
lagon qui a créé un cordon dunaire derrière lequel s’est constitué
un marais côtier. Actuellement, le recul du cordon dunaire et la
déflation des plages sont flagrants (de l’ordre de 4 à 5 m/an et le
bilan sédimentaire est négatif depuis 1950).

Les dunes et l’estuaire de la Slack forment également un
ensemble géomorphologique sans équivalent à l’échelle
européenne : ce site rassemble en effet les principaux types de
côtes qui caractérisent et différencient cette région naturelle.

Avec seulement une trentaine de kilomètres les séparant des Âles
Britanniques, les falaises d’Opale restent le lieu privilégié pour
observer la côte Sud de l’Angleterre et nous rappellent qu’il y a
encore seulement 8 000 ans, un isthme permettait à nos ancêtres
communs de passer d’une rive à l’autre. Il est important ici de
préciser que le détroit du Pas de Calais sépare la Manche (Océan
atlantique) de la Mer du Nord (et que secondairement il a donné
son nom du département du Pas-de-Calais, avec des tirets !).

DREAL Nord - Pas-de-Calais 44, rue de Tournai - BP 259 - 59019 LILLE Cedex | Tel : 03 20 13 48 48 | Fax : 03 20 13 48 78

Approche générale et culturelle

Les grands paysages régionaux

Carte des paysages Paysages du Val d'Authie Paysages du Val d'Authie Paysages avenois Paysages boulonnais Paysages des coteaux calaisiens et du pays de Licques Paysages du ternois Paysages montreuillois Paysages des hauts plateaux artésiens Paysages de la plaine de la Lys Paysages du pays d'Aires Paysages des grands plateaux artésiens et cambrésiens Paysages hennuyers Paysages des belvédères d'Artois et des vallées de Scarpe et de Sensée Paysages miniers Paysages de la Pévèle et de la plaine la de Scarpe Paysages métropolitains Paysages Audomarois Paysages du Houtland Paysages de la plaine maritime Paysages des dunes et estuaires d'Opale Paysages des falaises d'Opales Paysages des dunes de mer du Nord