DREAL HAUTS-DE-FRANCE

Donner votre avis

Si vous souhaitez partager votre opinion, émettre des suggestions ... sur cet article, vous êtes inviter à participer à l'Atlas citoyen

Paysages des falaises d’Opale

Occupation du sol

jeudi 9 juin 2011

Plan d’occupation des sols en 1998

Comme pour tous les paysages littoraux de la région, la
part des sols artificialisés est importante : elle représente
ainsi 20% du territoire du Grand paysage régional du littoral
des falaises d’Opale. Dans la partie Sud de ce dernier,
c’est-à-dire au niveau de l’agglomération de Boulogne-sur-
Mer, ce sont près de 34% des sols qui sont affectés à la
ville, l’industrie, ou le port…

La bande littorale présente ici une diversité que restitue
mal les pourcentages respectifs de l’occupation des sols.
Les plages bordent l’ensemble ; larges au droit des dunes
et plus étroites au pied des falaises. A l’arrière, les espaces
dunaires succèdent aux falaises et autres affleurements
rocheux. L’estuaire de la Liane, avec ses infrastructures
portuaires, apporte une variation dans un rythme
parfaitement établi entre les deux Caps puis entre le Cap
Gris-Nez et le Fort de la Crèche.

La vallée de la Liane se distingue également en raison de
l’importance des espaces industriels qui bordent son cours
sur près de 6 km à l’intérieur des terres.

Les cultures dominent les sols des paysages arrière-
littoraux (43%), bien qu’il convienne de distinguer le site
des Caps du reste du littoral des falaises d’Opale. En effet,
60% des sols sont cultivés au niveau du site des Caps ! Le
Nord de la zone apparaît presque entièrement voué aux
labours en dehors du Cap Blanc-Nez et de ses landes et
du village de Peuplingues. Au Sud de Wissant, les prairies
se multiplient, ainsi que les bois en particulier autour du
Mont de la Louve. Plus au Sud encore, au-delà du grand
ensemble dunaire de la vallée de la Slack, les prairies et
les cultures s’équilibrent. Ainsi, autour de l’agglomération
boulonnaise, les cultures représentent 25% des sols, tout
comme les prairies et les bois (24%). La lecture de la carte
de l’occupation des sols ne révèle pas aisément la clé de
répartition spatiale entre les prairies et les cultures. Les
unes et les autres s’enchevêtrent, bien qu’il soit possible
de distinguer les vallées de la Slack, du Wimereux et
de la Liane. L’effet de dispersion des prairies est dû aux
nombreuses variations d’une topographie particulièrement
agitée dans la zone.

Les campings représentent 0,5% des sols du Grand
paysage régional. Ce pourcentage, certes deux fois moindre
que celui des paysages des dunes et estuaires d’Opale
(1,18%), est néanmoins marquant. Ces hébergements de
plein air accompagnent les principales villes et villages
balnéaires du littoral, privilégiant la proximité avec le littoral.
Au Portel ou à Equihen-Plage, les campings occupent des
hauts de falaise, véritables belvédères sur la Manche.

DREAL Nord - Pas-de-Calais 44, rue de Tournai - BP 259 - 59019 LILLE Cedex | Tel : 03 20 13 48 48 | Fax : 03 20 13 48 78

Approche générale et culturelle

Les grands paysages régionaux

Carte des paysages Paysages du Val d'Authie Paysages du Val d'Authie Paysages avenois Paysages boulonnais Paysages des coteaux calaisiens et du pays de Licques Paysages du ternois Paysages montreuillois Paysages des hauts plateaux artésiens Paysages de la plaine de la Lys Paysages du pays d'Aires Paysages des grands plateaux artésiens et cambrésiens Paysages hennuyers Paysages des belvédères d'Artois et des vallées de Scarpe et de Sensée Paysages miniers Paysages de la Pévèle et de la plaine la de Scarpe Paysages métropolitains Paysages Audomarois Paysages du Houtland Paysages de la plaine maritime Paysages des dunes et estuaires d'Opale Paysages des falaises d'Opales Paysages des dunes de mer du Nord