DREAL HAUTS-DE-FRANCE

Donner votre avis

Si vous souhaitez partager votre opinion, émettre des suggestions ... sur cet article, vous êtes inviter à participer à l'Atlas citoyen

Paysages de la Pévèle et de la Scarpe

Entités paysagères

jeudi 9 juin 2011

Éléments forts de composition

- Une diversité paysagère
basée sur l’imbrication
des éléments forestiers,
agricoles et urbains.
- Une grande présence des
massifs forestiers renforcée
par le développement des
peupleraies.
- Une richesse biologique
basée sur les secteurs
les plus humides et par là
même les plus prairiaux de
la plaine conjugués avec le
vaste massif forestier de
Raismes – Saint-Amand
– Wallers.
- Une qualité qui demande
un certain temps pour
s’apprécier, tant ces
paysages peuvent sembler
banals au premier regard,
mais révèlent leurs beautés
à l’observateur attentif.
- Une présence de l’eau qui
commence à entrer dans
un cycle de valorisation ;
autour du thermalisme, de
la plaisance sur la Scarpe et
l’Escaut…

Entités paysagères

Pévèle

Pévéle

La Pévèle est un ensemble argileux d’une quinzaine de
kilomètres du Nord au Sud et d’Est en Ouest, entre Cysoing
et Coutiches, entre Mons-en-Pévèle et la frontière franco-
belge. Dans leur partie Nord, les paysages sont marqués
par la présence de la vallée de la Marque et de ses affluents,
qui représentent des ensembles très humides et très boisés
comme en témoignent les vues offertes depuis l’autoroute
A23. Au Sud, les vallées présentent des profils au relief peu
sensible mais bien présent, ce que vient confirmer le nom
des rivières : les courants. Ces courants sillonnent l’entité
paysagère avec une densité plus grande aux abords de la
plaine de la Scarpe ou leur orientation se fixe sur un axe
Nord-Ouest / Sud-Est. Tout le Pévèle est parcourue de
routes ponctuées de maisons ; le village-rue est la norme
bien que l’entité possède deux petites villes : Orchies et
Templeuve. Avec son réseau de voies ferrées, puis du
fait de la mise en service de l’autoroute, le Pévèle est de
longue date très orientée sur la métropole lilloise. Ainsi, de
nombreux paysans couplaient les labeurs et vivaient en
Pévèle tout en s’employant dans les usines métropolitaines.
Le territoire abrite également de nombreux châteaux et
belles demeures des deux derniers siècles et peut être
à ce titre considéré comme l’une des « campagnes » de
la conurbation Lille-Roubaix-Tourcoing. En Pévèle, les
bois sont rares, mais les arbres très nombreux autour des
maisons et des fermes, en vergers, accompagnant les
chapelles, etc. Cependant des bois et forêts occupent les
franges de l’entité : forêt de Marchiennes, bois de Flines,
forêt de Phalempin.

Les paysages de Pévèle peuvent se découvrir depuis les
hauteurs de Mons-en-Pévèle. Mais, l’image est un peu
tronquée dans la mesure ou le mont est singulier dans
l’entité. L’errance automobile semble plus judicieuse, tant
il faut par ailleurs reconnaître la difficulté de trouver des
continuités de cheminement sans passages automobiles…
La départementale 955 qui relie Cysoing à Saint-Amand,
calée sur l’orientation préférentielle décrite plus haut, offre
un beau panorama des imbrications paysagères de cette
entité.

Plaine de la Scarpe

Plaine de la scarpe

Après la traversée de l’agglomération douaisienne, la
Scarpe « répand » ses eaux dans une vaste plaine d’une
trentaine de kilomètres d’Ouest en Est, sur un axe Nord
/ Sud de moins de 10 kilomètres. Cette plaine, en raison
des contraintes hydrauliques qui s’y appliquent, connaît un
habitat moins dispersé qu’en Pévèle, bien que sa structure
linéaire soit identique. Le cours de la rivière canalisée
est ponctué d’anciennes abbayes : Flines, Marchiennes,
Hasnon, Saint-Amand…, qui ont donné naissance à de
gros bourgs et à la belle ville de Saint-Amand-les-Eaux.
Cette dernière multiplie les visages entre ses thermes
forestiers, son abbatiale, ses belles demeures… La plaine
avec ses vastes ensembles prairiaux trouve son pendant
boisé dans l’immense forêt de Raismes – Saint-Amand –
Wallers. L’une et l’autre s’emmêlent sur la lisière Nord de la
seconde. Aux drèves rectilignes, favorables à la foresterie,
qui découpent les bois répondent les routes biscornues qui
tentent de sillonner la plaine. Aux verts vifs des prairies
correspondent les verts denses des Pins sylvestres plantés
après les conflits mondiaux, qui détruisirent beaucoup de
l’antique sylve. Et puis, la plaine ne fut-elle pas gagnée
sur les bois, patiemment défrichés (le toponyme se
rencontre à plusieurs reprises) ? L’organisation régulière
des quartiers forestiers trouve un écho dans les tracés
des grands marais asséchés collectivement. Si la plaine
ne fut pas épargnée par l’industrialisation (Saint-Amand
possédât de nombreuses usines, il y eut une grosse
faïencerie à Wandignies-Hamage et Marchiennes est citée
dans Germinal…), cet aspect de l’histoire semble gommé
des paysages ou s’inscrit parfois, à la tombée d’un jour
pluvieux, un quelque chose de désolé, d’abandonné…
Malgré la densité de population de cette partie du territoire
régional, la plaine offre dans certaines de ces impasses un
haut degré de solitude.

La Scarpe semble le meilleur moyen de découvrir cette
entité paysagère puisque la voie d’eau en constitue le
colonne vertébrale géographique et symbolique. Mais pour
le promeneur à pied, la Scarpe est une inconnue, qu’il aura
le plus grand mal à longer et même à repérer dans les
paysages. Entre Hasnon et Wandignies-Hamage, le bois
des Eclusettes, la ferme d’Hyverchies et celle de Buverlot,
la plaine concentre ses paysages, mais il faudrait privilégier
les saisons sèches pour s’engager sur les chemins et les
sentiers !

DREAL Nord - Pas-de-Calais 44, rue de Tournai - BP 259 - 59019 LILLE Cedex | Tel : 03 20 13 48 48 | Fax : 03 20 13 48 78

Approche générale et culturelle

Les grands paysages régionaux

Carte des paysages Paysages du Val d'Authie Paysages du Val d'Authie Paysages avenois Paysages boulonnais Paysages des coteaux calaisiens et du pays de Licques Paysages du ternois Paysages montreuillois Paysages des hauts plateaux artésiens Paysages de la plaine de la Lys Paysages du pays d'Aires Paysages des grands plateaux artésiens et cambrésiens Paysages hennuyers Paysages des belvédères d'Artois et des vallées de Scarpe et de Sensée Paysages miniers Paysages de la Pévèle et de la plaine la de Scarpe Paysages métropolitains Paysages Audomarois Paysages du Houtland Paysages de la plaine maritime Paysages des dunes et estuaires d'Opale Paysages des falaises d'Opales Paysages des dunes de mer du Nord