DREAL HAUTS-DE-FRANCE

Donner votre avis

Si vous souhaitez partager votre opinion, émettre des suggestions ... sur cet article, vous êtes inviter à participer à l'Atlas citoyen

Paysages des hauts plateaux artésiens

Introduction

jeudi 9 juin 2011

Plan de situation des paysages des hauts plateaux artésiens

Paysages artésiens

Des paysages de plateaux
labourés entaillés de
vallées verdoyantes et
tout est dit des paysages
artésiens ! Les Grands
plateaux artésiens et
cambrésiens représentent
le versant « chaud » de
ces paysages : les teintes
claires dominent et en
hiver on imagine encore
le chant des blés et des
vents. Les paysages du
Haut Artois en sont le
versant « froid » : les bois et
bosquets très nombreux
ombrent champs et
prairies de leurs verts
denses. Entre ces deux
extrêmes, les paysages
Montreuillois, du Ternois,
de la vallée de l’Authie,
des Coteaux calaisiens et
du Pays de Licques ou des
Belvédères artésiens et
des vaux de Scarpe et de
Sensée mettent en scène
une riche variété dans le
jeu des alternances entre
vallées et plateaux.

Les paysages des hauts plateaux Artésiens suscitent de
délicates ambiances agrestes et se situent à une altitude
qui autorise à parler du « toit » de la région Nord - Pas-
de-Calais. Dans l’immensité artésienne, ces paysages
occupent une place unique à l’extrémité Ouest du grand
dos calcaire qui traverse et structure le département du
Pas-de-Calais ; ils proposent une version perchée, humide
et verdoyante d’espaces connus ailleurs pour la prégnance
des ocres des labours. Avec ses sommets qui culminent à
plus de 180 mètres, le Grand paysage régional des hauts
plateaux Artésiens appartient à l’évidence au Haut Pays.
Les voisinages sont nombreux, composés de paysages du
Haut Pays au Sud-Ouest et, au Nord-Est, de « paysages
d’interface », tels que définis au sein de l’approche générale
des paysages régionaux. Ainsi, les paysages du Haut Artois
succèdent à ceux du Ternois situés plus au Sud et à ceux
du Montreuillois au Sud-Ouest. Les limites ne sont pas
franches loin s’en faut. Ces paysages ont une très grande
proximité, mais pourtant lentement s’impose la sensation
d’élévation, d’espace… Alors seulement commence le Haut
Artois ! l’Ouest et au Nord, la limite avec les paysages
du Boulonnais et ceux des Coteaux calaisiens et du Pays
de Licques est bien plus marquée, assise sur des effets de
basculement qui plongent en pays bocager. Enfin, à l’Est, le
« toit de la région » glisse vers les plaines en s’appuyant sur
des paysages composés comme de véritables marches,
des paysages qui assurent en eux-mêmes le glissement
d’un monde dans un autre. Les paysages du Pays d’Aire
et ceux de l’Audomarois organisent ainsi la transition. ce
niveau, les limites du Grand paysage régional conservent
une certaine netteté : quand l’Artois plonge, l’horizon
propose un fourmillement dans les teintes de bleu qui ne
s’observe pas ailleurs.

Plan schématique des paysages des hauts plateaux artésiens

DREAL Nord - Pas-de-Calais 44, rue de Tournai - BP 259 - 59019 LILLE Cedex | Tel : 03 20 13 48 48 | Fax : 03 20 13 48 78

Approche générale et culturelle

Les grands paysages régionaux

Carte des paysages Paysages du Val d'Authie Paysages du Val d'Authie Paysages avenois Paysages boulonnais Paysages des coteaux calaisiens et du pays de Licques Paysages du ternois Paysages montreuillois Paysages des hauts plateaux artésiens Paysages de la plaine de la Lys Paysages du pays d'Aires Paysages des grands plateaux artésiens et cambrésiens Paysages hennuyers Paysages des belvédères d'Artois et des vallées de Scarpe et de Sensée Paysages miniers Paysages de la Pévèle et de la plaine la de Scarpe Paysages métropolitains Paysages Audomarois Paysages du Houtland Paysages de la plaine maritime Paysages des dunes et estuaires d'Opale Paysages des falaises d'Opales Paysages des dunes de mer du Nord