DREAL HAUTS-DE-FRANCE

Donner votre avis

Si vous souhaitez partager votre opinion, émettre des suggestions ... sur cet article, vous êtes inviter à participer à l'Atlas citoyen

Paysages audomarois

Thématiques transversales

jeudi 9 juin 2011

Nouveaux espaces d’activités


- L’Aa canalisée a été le fil essentiel
du développement économique de
l’Audomarois. Ses abords sont aujourd’hui de
moindre importance.
- Dans la vallée de l’Aa, les fonds sont
régulièrement inondés, bien que des activités
y prennent place et nécessitent des
extensions.
- Les nouvelles voies d’accès et de
contournement de l’agglomération seront
sans doute les nouvelles localisations des
activités. Les plateaux Ouest offrent également
la ressource hydraulique audomaroise.

Lignes d'eau à franchir

La déclinaison paysagère du règne de l’eau dans le Grand paysage audomarois prend la forme de la ligne. Comme si la volonté humaine de dompter l’élément aquatique avait trouvé quelque réconfort dans une sorte de cartésianisme strict, celui des chemins rectilignes, des damiers, des rectangles et des intersections anguleuses. Si en d’autres lieux moins marqués par la présence humaine, l’eau a coutume d’être une limite, elle est ici déclinée dans la forme récurrente du « chemin d’eau » Un chemin qui est présent sous la forme du canal, du watergang, du fossé, de la rigole voire de la cressonnière, et qui génère toute une série d’attributs pour organiser ce complexe réseau aquatique. Il s’agit des multiples ponts et passerelles, des moulins, des pontons, débarcadères et quais en tous genres, des garde-corps et autres ponts-levis, vis et vannes.

Un véritable inventaire qui souligne la richesse inépuisable d’une culture hydraulique se déclinant dans des registres multiples : technique, agricole, esthétique, architectural, urbanistique … à l’origine de formes paysagères extrêmement typées. Toute une série de micro-paysages, opérant comme des « marqueur », prospèrent donc sur ce prétexte aquatique et permettent à la fois de lui donner un statut d’outil tout en conférant une profonde unité à l’ensemble.

La dimension patrimoniale de ces éléments doit encore conquérir des défenseurs Disparate, dispersé, complexe, utile et utilisé, le patrimoine hydraulique n’est pas limité aux ascenseurs à bateaux et autres vastes ensembles de vannes… Chaque objet, du plus modeste moine au plus petit ponceau, mérite une précaution, une attention. Les ouvrages nouveaux peuvent également s’inscrire dans une démarche volontariste, afin de participer à part entière à la vaste architecture hydraulique de ce territoire.

DREAL Nord - Pas-de-Calais 44, rue de Tournai - BP 259 - 59019 LILLE Cedex | Tel : 03 20 13 48 48 | Fax : 03 20 13 48 78

Approche générale et culturelle

Les grands paysages régionaux

Carte des paysages Paysages du Val d'Authie Paysages du Val d'Authie Paysages avenois Paysages boulonnais Paysages des coteaux calaisiens et du pays de Licques Paysages du ternois Paysages montreuillois Paysages des hauts plateaux artésiens Paysages de la plaine de la Lys Paysages du pays d'Aires Paysages des grands plateaux artésiens et cambrésiens Paysages hennuyers Paysages des belvédères d'Artois et des vallées de Scarpe et de Sensée Paysages miniers Paysages de la Pévèle et de la plaine la de Scarpe Paysages métropolitains Paysages Audomarois Paysages du Houtland Paysages de la plaine maritime Paysages des dunes et estuaires d'Opale Paysages des falaises d'Opales Paysages des dunes de mer du Nord