DREAL HAUTS-DE-FRANCE

Donner votre avis

Si vous souhaitez partager votre opinion, émettre des suggestions ... sur cet article, vous êtes inviter à participer à l'Atlas citoyen

Paysages audomarois

Regard portés par les arts

jeudi 9 juin 2011

Maison dans les marais, carte postale

Le bucolique

Aux prémisses de la société des loisirs (congés
payés), le marais connaît une attractivité festive
basée sur les guinguettes. Puis, les plaisirs de la
pêche attirent toujours plus de monde… Pourtant,
c’est le marais agricole qui compose le cœur de
l’image d’Épinal.
L’eau est naturellement omniprésente dans les
illustrations. Hier policée à sa sortie de la ville (image
ci-contre) ou parfaitement rectiligne (nombreuses
cartes postales), elle s’offre lentement aux regards
naturalistes qui la saisissent dans la végétation ou dans
l’air, lui offrant une nouvelle liberté.

PNR Caps et marais d’Opale
L’Audomarois cultive un paradoxe qui se traduit dans ses représentations. Il constitue à la fois un lieu ou le paysage matériel nécessite un investissement conséquent dans les faits et ou le paysage mental – au sens de signification mythique et imaginaire fait l’objet d’expressions de moins en moins nombreuses, ou pour le moins limitées au bucolique. Autrement dit le marais est un paysage du déséquilibre, peut-être historique, entre son occupation réelle et ses représentations Avant sa conquête et son aménagement, qui commencèrent vraiment à partir du Xlle siècle, l’Aa cheminait en de vastes solitudes.. Mais, les esprits – et leurs serviteurs – sans doute peuplaient ces lieux. La maîtrise de l’eau est à mettre au crédit d’un millénaire qui voulut s’imposer à la nature. Si des Vierges veillent encore ici et là, les représentations du marais oscillent aujourd’hui entre la bacôve pleine de blanches têtes de chou-fleur et la maisonnette coiffée de chaumes et bordée d’un watergang. C’est surtout le tourisme qui, conjugué à l’apparition de la photographie, donne lieu à une production massive d’images bucoliques représentant les attributs de ce paysage pittoresque, notamment par le biais de cartes postales.
Abbaye Saint-Bertain, vers 1450

Pendant des siècles, les habitants du marais devaient bénéficier d’un statut bien particulier, très différent de celui de ses riverains de loin beaucoup plus nombreux. En effet, la maîtrise du marais, qui fut progressive, s’est toujours rattachée à un bout de terre ferme Les maraîchers du XXlème siècle conservent sans doute un peu de cet esprit d’indépendance né dans les solitudes aquatiques.

Avec le développement des cabanes et autres résidences secondaires, le marais est largement plus habité aujourd’hui qu’hier. Le silence a cédé sous les bruits de la motorisation…

DREAL Nord - Pas-de-Calais 44, rue de Tournai - BP 259 - 59019 LILLE Cedex | Tel : 03 20 13 48 48 | Fax : 03 20 13 48 78

Approche générale et culturelle

Les grands paysages régionaux

Carte des paysages Paysages du Val d'Authie Paysages du Val d'Authie Paysages avenois Paysages boulonnais Paysages des coteaux calaisiens et du pays de Licques Paysages du ternois Paysages montreuillois Paysages des hauts plateaux artésiens Paysages de la plaine de la Lys Paysages du pays d'Aires Paysages des grands plateaux artésiens et cambrésiens Paysages hennuyers Paysages des belvédères d'Artois et des vallées de Scarpe et de Sensée Paysages miniers Paysages de la Pévèle et de la plaine la de Scarpe Paysages métropolitains Paysages Audomarois Paysages du Houtland Paysages de la plaine maritime Paysages des dunes et estuaires d'Opale Paysages des falaises d'Opales Paysages des dunes de mer du Nord