DREAL HAUTS-DE-FRANCE

Donner votre avis

Si vous souhaitez partager votre opinion, émettre des suggestions ... sur cet article, vous êtes inviter à participer à l'Atlas citoyen

Paysages du val d’Authie

Paysages de ville

jeudi 9 juin 2011

Torchis

Le torchis

Historiquement, l’utilisation du
torchis se concentre dans les
secteurs les plus isolés, dans
lesquels l’approvisionnement
des autres matériaux reste
difficile. Concrètement
le torchis s’obtient par
piétinement d’un mélange
d’eau, d’argile, de paille, et
parfois de crin d’animal…

Cette « pâte » se fixe sur un
colombage, traditionnellement
en chêne, complété par des
« éclisses » ou « esquilles » de
bois. Il est recouvert d’enduit à
la chaux souvent coloré.
Les jeux de pan de bois,
l’étroitesse des ouvertures
et la courbure des pièces de
bois confèrent à ce matériau
une authenticité, entretenant
un dialogue quasi naturel
avec son environnement
immédiat !

Avec la perte de ce savoir-
faire, ce patrimoine fragile est
menacé.

Echangeur de l'A16
Echangeur de l’A16
Fermes châteaux
Fermes châteaux
Rôle urbain de l'Authie
Rôle urbain de l’Authie
Rôle central du bourg
Rôle central du bourg

Les villes et villages de ce Grand paysage d’Authie
n’apparaissent sur aucune carte de l’analyse urbaine de
l’atlas régional des paysages. Aucune ville fortifiée, aucun
développement économique majeur (hormis l’agriculture),
aucune ville de plus de 5 000 habitants, mais cependant
une continuité assez serrée de villages, orientée Est-Ouest,
dans le sens de la vallée de l’Authie. Seule Auxi-le-château,
avec ses 3000 habitants, marque un temps « urbain » dans
cette vallée rurale. Le bourg centre de Doullens (6300
habitants) se situe plus à l’Est et échappe aux limites de
notre région. Les découpages administratifs ne partagent
pas toujours les logiques paysagères et urbaines du
territoire !

La petite ville d’Auxi-le-Château tire d’ailleurs son histoire
de sa position entre l’Artois et la Picardie. C’est en 1793 que
Auxy-Artois située sur la rive droite et Auxy-Picardie située
sur la rive gauche se réunissent sous le nom d’Auxy-la-
Réunion, puis Auxy-le-Château. La ville forme aujourd’hui
une enclave dans le département voisin, comme plus au
Nord, la forêt de Dompierre entre dans le département du
Pas-de-Calais. Comme souvent, l’arrivée de la ligne de
chemin de fer, qui relie Lille au Tréport dès 1879, génère un
développement urbain autour de la gare et étire le village
rural vers le Sud. Des fabriques de chaussures, d’articles
ménagers émaillés et quelques vanneries artisanales
forment un foyer d’emploi, qui donnera naissance à
quelques cités ouvrières comme la cité Foch, puis la cité
du Soleil…. Aujourd’hui la section Nord de la ligne de
chemin de fer n’existe plus, et « les casseroles » ont laissé
la place à l’équipement automobile.

Les habitations légères de Loisirs

L’Authie, comme d’autres
rivières de la région,
attire son lot de touristes,
désireux de profiter
des plaisirs multiples
qu’offre la rivière…
Outre les incidences
environnementales
générées par cette
occupation progressive
des secteurs humides, les
répercussions urbaines
deviennent également très
préoccupantes !

En privatisant à
outrance ces espaces, les
installations précaires
deviennent de plus en plus
définitives … tant sur le
plan spatial, que sur celui
de la transformation de
cet habitat de loisirs en
un habitat permanent, à
destination des ménages
les plus modestes !

La ville s’organise
autour d’un petit centre commerçant, constitué de maisons
de ville de bonne facture et marqué par l’Hôtel de Ville
néo-gothique. Ignorant totalement l’Authie qui la traverse,
la ville gagne rapidement les premiers coteaux, via le
quartier ancien de la Montagne et les quartiers plus récents
construits en direction d’Abbeville et de Frévent. Avec un
taux de croissance de la population légèrement négatif,
le développement reste très mesuré. Les boisements qui
ceinturent la ville et sa position en fond de vallée renforcent
encore l’aspect concentré de cette bourgade.
En suivant le cours de l’Authie, vers l’Ouest, l’ancienne voie
romaine, tracée à une distance raisonnable de la rivière,
traverse une succession de petits villages, regroupant
chacun quelques centaines d’habitants. Avec sa
cinquantaine d’habitants au km2 ce Grand paysage figure
parmi les moins peuplés de la région. Quelques noms
de lieux comme le fond de Val, ou la ferme du Hasard,
évoquent un certain isolement, très souvent relayé par
l’évocation du bois encore très présent (St Josse-au-Bois,
St Rémy-au-Bois, Bois Jean …).
Les villages du fond de vallée, s’inscrivent dans la pente,
avec généralement une urbanisation plus soutenue côté
bas, entre la rivière et la route. Le torchis, le bois et la pierre
calcaire dominent les dispositifs constructifs.
Les nouvelles constructions, puisent majoritairement leur
inspiration dans « le modèle pavillonnaire », enduit sur
les quatre faces, avec une toiture à deux pans en tuile
mécanique « grand moule ». Elles rompent une nouvelle
fois avec la tradition, tant dans l’aspect, dans la proportion,
que dans la manière de s’approprier la parcelle. La forme
carrée, en V ou en L cède le pas au « carré de sucre » qui
trône au centre de son terrain rectangulaire, plutôt côté
versant, pour mieux « régner sur son paysage » !
Plus au Nord, les villages toujours plus modestes se
blottissent au creux d’un vallon perpendiculaire ou se
perchent sur un relief entouré de vergers.

DREAL Nord - Pas-de-Calais 44, rue de Tournai - BP 259 - 59019 LILLE Cedex | Tel : 03 20 13 48 48 | Fax : 03 20 13 48 78

Approche générale et culturelle

Les grands paysages régionaux

Carte des paysages Paysages du Val d'Authie Paysages du Val d'Authie Paysages avenois Paysages boulonnais Paysages des coteaux calaisiens et du pays de Licques Paysages du ternois Paysages montreuillois Paysages des hauts plateaux artésiens Paysages de la plaine de la Lys Paysages du pays d'Aires Paysages des grands plateaux artésiens et cambrésiens Paysages hennuyers Paysages des belvédères d'Artois et des vallées de Scarpe et de Sensée Paysages miniers Paysages de la Pévèle et de la plaine la de Scarpe Paysages métropolitains Paysages Audomarois Paysages du Houtland Paysages de la plaine maritime Paysages des dunes et estuaires d'Opale Paysages des falaises d'Opales Paysages des dunes de mer du Nord