DREAL HAUTS-DE-FRANCE

Donner votre avis

Si vous souhaitez partager votre opinion, émettre des suggestions ... sur cet article, vous êtes inviter à participer à l'Atlas citoyen

Paysages montreuillois

Introduction

jeudi 9 juin 2011

Plan de situation des paysages montreuillois

Paysages miniatures

Les paysages du
Montreuillois pourraient
être choisis comme
introduction à la
découverte de l’Artois !
Tout y est, en quelques
kilomètres, à l’échelle
du regard et de la
mémoire… En effet, ces
paysages proposent avec
douceur et harmonie
ce qui fait le coeur de
l’Artois : des plateaux et
des vallées, des labours
et des verts pâturages,
des villages et des
solitudes… Il y a souvent
en Artois, une certaine
rudesse paysagère,
surtout lorsque les
plateaux semblent
s’étendre à l’infini et que
tardent les oasis des
vallées. Commencer par
découvrir les paysages
du Montreuillois permet
de s’assurer qu’il y a
toujours une vallée
après un plateau, et un
plateau après une vallée.

Le Grand paysage du Montreuillois pourrait être décrit
comme un paysage de l’Artois « en miniature ». Constitués
dans leur axe majeur par le sillon de la Canche, les
paysages du Montreuillois se densifient ensuite par
le jeu des affluents qui forment au Nord des épis
presque rigoureusement paralèlles, et qui constituent
une véritable ode à l’alternance entre les vallées et les
plateaux. Les limites de ce Grand paysage régional sont
assez nettes, bien que la parenté l’associe au reste
de l’Artois. La frontière Ouest correspond à l’ancienne
falaise d’une côte qui a aujourd’hui beaucoup reculée,
dégageant les terres des Bas-Champs ourlées de dunes,
ou s’inscrivent les stations balnéaires du Touquet et
d’Hardelot. Le nom de Montreuil-sur-Mer évoque ce lent
déplacement de la côte, qui fit « atterrir » la cité marine ou
à tout le moins estuarienne. Au Nord, les paysages du
Montreuillois se heurtent au relief de la boutonnière du
Boulonnais. Au Sud, la vallée de la Canche ouvre ses
horizons sur un vaste plateau, assez rapidement entaillé
par l’Authie. Ce plateau est un espace de transition entre
le Ponthieu picard, ses vastes plateaux et ses belles
vallées (on pense à la Picardie de la vallée de la Somme),
et les paysages artésiens, plus hauts, plus découpés,
plus divers… L’analyse de ce plateau de transition est
rattachée à celle du Grand paysage régional de l’Authie.
l’Est enfin, les paysages du Montreuillois rencontrent
leurs cousins artésiens : les paysages du Ternois au-delà
d’Hesdin et les paysages du Haut-Artois.

Ce qui distingue ces paysages de leurs voisins, c’est la
modestie délicieuse des proportions de chacune de ses
parties : les plateaux sont si réduits qu’ils permettent
simplement de séparer des vallées qu’un seul pas de
géant traverserait…

Plan schématique des paysages montreuillois

DREAL Nord - Pas-de-Calais 44, rue de Tournai - BP 259 - 59019 LILLE Cedex | Tel : 03 20 13 48 48 | Fax : 03 20 13 48 78

Approche générale et culturelle

Les grands paysages régionaux

Carte des paysages Paysages du Val d'Authie Paysages du Val d'Authie Paysages avenois Paysages boulonnais Paysages des coteaux calaisiens et du pays de Licques Paysages du ternois Paysages montreuillois Paysages des hauts plateaux artésiens Paysages de la plaine de la Lys Paysages du pays d'Aires Paysages des grands plateaux artésiens et cambrésiens Paysages hennuyers Paysages des belvédères d'Artois et des vallées de Scarpe et de Sensée Paysages miniers Paysages de la Pévèle et de la plaine la de Scarpe Paysages métropolitains Paysages Audomarois Paysages du Houtland Paysages de la plaine maritime Paysages des dunes et estuaires d'Opale Paysages des falaises d'Opales Paysages des dunes de mer du Nord