DREAL HAUTS-DE-FRANCE

Donner votre avis

Si vous souhaitez partager votre opinion, émettre des suggestions ... sur cet article, vous êtes inviter à participer à l'Atlas citoyen

Paysages des coteaux calaisiens et du pays de Licques

Thématiques transversales

jeudi 9 juin 2011

La thématique transversale proposée dans le cadre de
ce Grand paysage régional est celle des boisements, et
en particulier des boisements des « hauteurs ». Dans la
région, les bois sommitaux surlignent un relief plutôt léger
et l’élèvent d’une hauteur supplémentaire pouvant atteindre
une trentaine de mètres voire plus pour les essences les
plus nobles et les bois les plus anciens. l’échelle des
collines artésiennes, une telle surélévation n’est pas
négligeable ! Pourtant, en fonction des éclairages naturels,
ces bois jouent parfois un rôle contraire, « écrasant » le relief
du coteau en raison de la masse sombre et unifiée de leurs
lisières. Mais, quelles que soient les sensations spatiales
qu’ils génèrent - et elles sont nombreuses en fonction des
heures de la journée, mais aussi des saisons - ces bois
assurent une transition avec les cieux.

Bien que l’image puisse paraître excessive, ces bois
participent à l’impression « rassurante » que dégage un
paysage. Ils occupent « leur » place dans l’organisation
générale des paysages, jouant le rôle de haies épaisses
qui séparent des lieux différents, au premier rang desquels
les vallées et les plateaux. On entre dans le bois en
laissant un paysage derrière soi et l’on sort du bois pour
en découvrir un autre. C’est un dispositif spatial efficace,
qui est souvent utilisé dans les musées, lorsqu’une pièce
sombre ou un trajet imposé permettent de pénétrer dans
l’espace muséographique ou assurent une cassure dans
le parcours muséal. Les bois des hauteurs sont rarement
épais, tandis qu’aucune route ne permet de les traverser
dans le sens de la longueur ! Ces bois s’apparentent ainsi
à des couloirs d’ombre entre deux lumières sur un sommet
ou à la rupture de pente entre la partie haute du coteau
d’une vallée et un plateau.

Les lisières de ces bois - dont il faut préciser la composition
feuillue diversifiée - constituent des éléments de paysage
de grande qualité. La symbolique de la lisière est très
puissante : de loin, elles constituent des écrans épais
et impénétrables qui, comme une peau, cachent voire
protègent le bois sombre et tout l’imaginaire des contes de
notre enfance. Les lisières sont des écrans sensibles à la
lumière et aux vents, mouvantes quand l’intérieur des bois
semble plus immuable. Les essences végétales qui les
habitent sont un peu différentes de celles de « l’intérieur »,
tant elles aiment la lumière directe du soleil. Ainsi, au
printemps, les lisières contribuent également, grâce à
leurs nombreux merisiers, à l’explosion de blancheur des
paysages. Plus tard, le vert tendre des jeunes feuilles des
houppiers se mêle à celui des clématites et autres lianes.
Ces forêts et ses bois ne sont guère les solitudes que laisse
imaginer le silence qui souvent y règne. Ils sont sillonnés
de chemins, coupés de routes, traversés d’infrastructures
nouvelles. Certaines forêts abritent également des
tables de pique-nique, des aires de stationnement, des
sentiers balisés. Mais de nombreux boisements ne
sont pas aménagés, constituant pourtant des éléments
déterminants de l’aménagement cynégétique de l’espace.

Lieux de production ou espaces de récréation au sens le
plus divers du terme, les longs boisements des sommets
des Coteaux calaisiens et du Pays de Licques, mais aussi
plus largement tous les boisements perchés des paysages
artésiens, sont des constituants majeurs de ces paysages.
Ils méritent toutes les attentions, pour les bois eux-mêmes,
mais également pour leurs lisières et pour la visibilité de
ces dernières loin de leurs abords immédiats.

DREAL Nord - Pas-de-Calais 44, rue de Tournai - BP 259 - 59019 LILLE Cedex | Tel : 03 20 13 48 48 | Fax : 03 20 13 48 78

Approche générale et culturelle

Les grands paysages régionaux

Carte des paysages Paysages du Val d'Authie Paysages du Val d'Authie Paysages avenois Paysages boulonnais Paysages des coteaux calaisiens et du pays de Licques Paysages du ternois Paysages montreuillois Paysages des hauts plateaux artésiens Paysages de la plaine de la Lys Paysages du pays d'Aires Paysages des grands plateaux artésiens et cambrésiens Paysages hennuyers Paysages des belvédères d'Artois et des vallées de Scarpe et de Sensée Paysages miniers Paysages de la Pévèle et de la plaine la de Scarpe Paysages métropolitains Paysages Audomarois Paysages du Houtland Paysages de la plaine maritime Paysages des dunes et estuaires d'Opale Paysages des falaises d'Opales Paysages des dunes de mer du Nord