DREAL HAUTS-DE-FRANCE

Donner votre avis

Si vous souhaitez partager votre opinion, émettre des suggestions ... sur cet article, vous êtes inviter à participer à l'Atlas citoyen

Paysages des coteaux calaisiens et du pays de Licques

Occupation du sol

jeudi 9 juin 2011

Occupation du sol de 1998

Avec 17% de boisements, le Grand paysage régional des
Coteaux calaisiens et du Pays de Licques est sans conteste
l’un des plus boisés de la région. Mais contrairement,
aux grands massifs du Valenciennois, de l’Avesnois ou
du Boulonnais, les forêts sont ici étirées, accompagnant
fidèlement le relief. Elles soulignent la cassure de l’Artois et
enserrent le Pays de Licques. Ces forêts délimitent assez
nettement des sous-ensembles sensibles au sein du Grand
paysage régional.

Le Pays de Licques apparaît ainsi distinctement au Sud,
coupé de la plaine maritime par une ligne presque continue
de bois : bois de l’Abbaye, bois de Licques, bois de
Courtebourne, bois d’Autingues, bois du Camp Bréhout. A
l’Est, la forêt de Tournehem sépare le Pays de Licques des
coteaux de l’Audomarois. Enfin, au Sud et à l’Est, ce sont
les plus modestes bois de Forte Taille, du Loquin, du Court
Haut, du Val, de Haut, de l’Enclos et des Acquettes qui
marquent la frontière entre paysages boulonnais et Pays de
Licques. Ce foisonnement de toponymes révèle l’extrême
morcellement de ces boisements, ou seule la forêt de
Tournehem présente un statut domanial. Sans doute ces
bois, marquent-ils davantage les paysages que les usages.
Et puis ils appuient des frontières naturelles constituées de
fortes pentes, qui isolent le Pays de Licques du reste du
monde ; peut-être, ces bois bornent-ils ainsi le paysage
mental des habitants de ce territoire.

Au creux de ce petit pays, les prairies couvrent plus encore
de surfaces que les bois, soit 22%. Comme dans les
paysages boulonnais, les prairies et les villages sont des
usages du sol liés les uns aux autres. Les villages s’étirent
longuement comme les lignes d’une main dont le poignet
serait situé à Tournehem-sur-la-Hem. Ces lignes de vie
concentrent donc le chevelu des ruisseaux et rivières, les
rues villageoises et les prairies verdoyantes accompagnées
de très petits boisements. Entre ces creux, les labours -qui
représentent près de la moitié des surfaces- ouvrent de très
courtes respirations paysagères.

Le Nord du Grand paysage régional déroule son coteau de
la forêt d’Eperlecques à l’Est à la forêt de Guînes à l’Ouest.
Une grande ligne de bois se déploie ainsi, s’ouvrant assez
largement pour livrer passage à la vallée de la Hem. La
carte d’occupation du sol donne à voir une assez grande
diversité dans ces versants Nord en balcon sur la plaine.
A l’Est, autour d’Audruicq et jusqu’à Ardres, les villages
affectent des formes étirées volontiers accompagnées de
prairies. Le passage de la Hem est une trouée favorable
aux infrastructures qui s’y engouffrent : RN43, mais aussi
A26, ligne TGV… Entre Ardres et Guînes, les villages se font
plus rares, bien qu’ils affectent encore des formes linéaires
accompagnées de prés. Le Nord de la forêt de Guînes
marque une limite forte. partir de Guînes, les paysages
sont très majoritairement céréaliers. Les villages sont
groupés, les prairies se font rares ; les hauteurs calcaires
se dénudent. Avec une moyenne de 68% de cultures et
de 10% de prairies, les paysages des Coteaux calaisiens
appartiennent à l’évidence aux paysages artésiens.

Les espaces artificialisés et industriels sont très
faiblement représentés dans ce Grand paysage régional
 ; respectivement 7,5% et moins de 0,5%. Les trois villes
d’Audruicq, d’Ardres et de Guînes regroupent l’essentiel
des surfaces urbanisées, associées à la vallée de la Hem
du point de vue des activités industrielles.

DREAL Nord - Pas-de-Calais 44, rue de Tournai - BP 259 - 59019 LILLE Cedex | Tel : 03 20 13 48 48 | Fax : 03 20 13 48 78

Approche générale et culturelle

Les grands paysages régionaux

Carte des paysages Paysages du Val d'Authie Paysages du Val d'Authie Paysages avenois Paysages boulonnais Paysages des coteaux calaisiens et du pays de Licques Paysages du ternois Paysages montreuillois Paysages des hauts plateaux artésiens Paysages de la plaine de la Lys Paysages du pays d'Aires Paysages des grands plateaux artésiens et cambrésiens Paysages hennuyers Paysages des belvédères d'Artois et des vallées de Scarpe et de Sensée Paysages miniers Paysages de la Pévèle et de la plaine la de Scarpe Paysages métropolitains Paysages Audomarois Paysages du Houtland Paysages de la plaine maritime Paysages des dunes et estuaires d'Opale Paysages des falaises d'Opales Paysages des dunes de mer du Nord