DREAL HAUTS-DE-FRANCE

Donner votre avis

Si vous souhaitez partager votre opinion, émettre des suggestions ... sur cet article, vous êtes inviter à participer à l'Atlas citoyen

Paysages hennuyers

Regards portés par les arts

jeudi 9 juin 2011

Moulin

Moulins

130 mètres de dénivelé
séparent Mormal de
l’Escaut ! Une véritable
chute qui explique et
justifie la présence des
moulins sur le cours
des rivières hennuyères.
Les moulins ruraux ont
vu se développer des
moulins plus industriels
bénéficiant de la
dynamique industrielle
des grandes vallées
voisines au Nord
(Escaut) comme au Sud-
Est (Sambre).

Vue cavalière des fortifications de la ville de Le Quesnoy
Site archéologique de Bavay
Plan des fortifications de la ville de Le Quesnoy

Les villes chargées d’histoire constituent le principal objet
du travail des artistes dans ce grand paysage. C’est ainsi
que les images se concentrent sur Bavay, la romaine et Le
Quesnoy, la fortifiée.

De ses succès lointains, Bavay garde une mémoire
profonde… enfouie dans les sols et peut-être également
dans les esprits. Les paysages ne font guère partie du
programme iconographique des objets exhumés lors des
chantiers de fouilles ; il n’est donc guère possible d’illustrer
le propos sur ces temps très lointains. L’organisation
spatiale de la ville, son réseau de voies en étoile irriguant
le territoire comme une toile d’araignée sont seuls à notre
disposition. C’est ainsi que les fouilles elles-mêmes et les
quelques éléments architecturaux encore présents sont
devenus un véritable sujet photographique. Mais, l’exercice
n’est pas facile : comment restituer la majesté supposée
d’une des principales villes de l’époque face à ce qui
apparaît aujourd’hui comme un tas de cailloux protégés par
des bâches !

Site archéologique de Bavay Restauration des fortifications de Le Quesnoy

Paysage et patrimoine

En Hainaut, le patrimoine
trouve une inscription
particulière dans la
modernité en raison
de l’important travail
qu’il nécessite. Qu’il
s’agisse des fouilles
ou de la restauration
des fortifications, des
hommes d’aujourd’hui
s’agitent ici, modèlent
et remodèlent un passé
qu’ils nous offrent à
saisir.

Au Quesnoy, la ville joue son patrimoine au présent. La
ville possède un attrait touristique qui n’est pas démenti
par les représentations artistiques et, à certains égards,
les chemins de ronde qui se remplissent de promeneurs
le dimanche sont les mêmes qui attirèrent les artistes.
Il existe un étonnant décalage entre les représentations
« utilitaires », c’est-à-dire militaires de la ville et l’aspect
presque romantique des lieux aujourd’hui. Ce sort est celui
de très nombreuses fortifications « à la Vauban ». Les murs
de brique des fortifications, presque aussi roses que celles
de Toulouse, ainsi que les plans d’eau, douves et autres
promontoires, les grands arbres laissés libres chargent
ces ensembles architecturaux massifs et imposants d’un
charme bucolique. L’usage guerrier des « falaises de
briques » ne vient pas à l’esprit, tandis que les plantations
sur les glacis oblitèrent la compréhension complète du
principe constructif et défensif développé à cette époque.
La contemplation des oeuvres peintes ou dessinées des
XVIIème s. et XVIIIème s. révèle l’âme première de ces
villes fortes, appartenant au fameux « Pré carré ». Les
plans et les vues lointaines présentent la ville comme un
théâtre d’actions militaires plus ou moins imaginaires,
parfois agrémenté de végétation ou de groupes d’hommes
à cheval, assaillants dépités ou cavaliers admiratifs
de l’oeuvre imprenable hérissée d’angles aigus qui en
brouillent l’appréhension… et en empêchent la conquête.
Ces deux villes captent presque exclusivement les
regards sur ces paysages, dont la dimension rurale mais
également industrielle, faute de pouvoir rivaliser avec tant
de grandiloquence, ne paraît guère intéresser. Seul sujet
bucolique représenté, les moulins, très importants dans
l’histoire de ces lieux, puisque l’utilisation de la force motrice
des rivières y apparaît comme une véritable caractéristique
locale.

DREAL Nord - Pas-de-Calais 44, rue de Tournai - BP 259 - 59019 LILLE Cedex | Tel : 03 20 13 48 48 | Fax : 03 20 13 48 78

Approche générale et culturelle

Les grands paysages régionaux

Carte des paysages Paysages du Val d'Authie Paysages du Val d'Authie Paysages avenois Paysages boulonnais Paysages des coteaux calaisiens et du pays de Licques Paysages du ternois Paysages montreuillois Paysages des hauts plateaux artésiens Paysages de la plaine de la Lys Paysages du pays d'Aires Paysages des grands plateaux artésiens et cambrésiens Paysages hennuyers Paysages des belvédères d'Artois et des vallées de Scarpe et de Sensée Paysages miniers Paysages de la Pévèle et de la plaine la de Scarpe Paysages métropolitains Paysages Audomarois Paysages du Houtland Paysages de la plaine maritime Paysages des dunes et estuaires d'Opale Paysages des falaises d'Opales Paysages des dunes de mer du Nord