DREAL HAUTS-DE-FRANCE

Donner votre avis

Si vous souhaitez partager votre opinion, émettre des suggestions ... sur cet article, vous êtes inviter à participer à l'Atlas citoyen

Plaine : Terre de beffrois, terre de villes

samedi 2 juillet 2011

Album de beffrois…

« Les hâleurs vigoureux, dont le torse puissant
Ahane sous le câble entraînant la bélandre,
Vont tête basse ainsi que des bœufs traînassant,
Au bord de l’onde ou rêve un ciel couleur de cendre.
Ou le matin d’automne, accroche ses filandres,
Les peupliers aigus, les longs fuseaux frémissants
Tremblent dans le miroir du canal qui descend
travers les labours monotones des Flandres.
Le lourd chaland, sans bruit, glisse sur l’eau qui dort ;
Devant les éclusiers jappe le chien du bord,
Et près des volets verts de la blanche cabine,
La jeune marinière est debout à bâbord.
Cependant qu’au soleil, étincelante d’ors,
Sa chevelure rousse, un moment s’illumine ! »

Amédée Prouvost (1877-1909) - Le poème du travail et du rêve, 1904

Canal à Lille

La plaine

Voici le mot qui vient et revient sous la plume pour évoquer le travail des hommes. Plaine à blés, plaine à charbon.
Est-ce en raison de cette association entre travail et relief que la plaine souffre aujourd’hui d’un si fort discrédit d’image ?

Mais au siècle de l’industrialisation dominante, la plaine prend une valeur symbolique très forte, le dessus comme le dessous. Les fruits de ces terres riches et la sueur des hommes s’associent en images fortes qui seront largement reprises dans la statuaire du XIXème siècle.

« Ridés à peine par la brise,
Lentement, avec majesté,
Les canaux, dans la plaine grise
Vont porter la fécondité :
Sang d’une glèbe vigoureuse
Ils vont traînant leur eau qui dort
Parmi la Flandre plantureuse
Et les grasses terres du Nord.
Au loin pointe un beffroi d’église,
Un moulin tourne, reflété
Album de beffrois…
Près de la berge ou l’eau s’irise,
Et vers l’horizon la cité
Se devine là-bas fumeuse.
Salut, pays aux moissons d’or,
Ma bonne Flandre plantureuse,
Et mes grasses plaines du Nord !
Pays de rêveurs, terre grise
Ou la poésie, en été,
Le soir par la brume imprécise
Se fait presque réalité,
Quand le vent donne sa berceuse
Sur la campagne qui s’endort,
Parmi la Flandre plantureuse
Et les grasses terres du Nord.
Sous le soc du puissant effort,
Ma bonne Flandre plantureuse,
Et mes grasses plaines du Nord. »

Pierre Valdelièvre (1870-1918)

« Ici la plaine humide et noire
S’épanouit et livre au vent
L’inépuisable et chaste gloire
Des lins bleus et des blés mouvants.
C’est la grave et forte nature.
La mère aux seins démesurés
Qui fait lever de l’emblavure
Tout l’orgueil des labeurs sacrés.
Et qui, sentant sous les éteules
Frémir la mine aux longs couloirs,
Oppose aux dômes blonds des meules
Des montagnes de charbons noirs.
C’est la terre aux sonores villes,
Ou s’éveillèrent autrefois
Vos appels, libertés civiles,
Et vos révoltes, ô beffrois ! »

André de Guerne (1853-1912)

Concessions d’Anzin
Projet de cité pour la concession d’Anzin

DREAL Nord - Pas-de-Calais 44, rue de Tournai - BP 259 - 59019 LILLE Cedex | Tel : 03 20 13 48 48 | Fax : 03 20 13 48 78

Approche générale et culturelle

Les grands paysages régionaux

Carte des paysages Paysages du Val d'Authie Paysages du Val d'Authie Paysages avenois Paysages boulonnais Paysages des coteaux calaisiens et du pays de Licques Paysages du ternois Paysages montreuillois Paysages des hauts plateaux artésiens Paysages de la plaine de la Lys Paysages du pays d'Aires Paysages des grands plateaux artésiens et cambrésiens Paysages hennuyers Paysages des belvédères d'Artois et des vallées de Scarpe et de Sensée Paysages miniers Paysages de la Pévèle et de la plaine la de Scarpe Paysages métropolitains Paysages Audomarois Paysages du Houtland Paysages de la plaine maritime Paysages des dunes et estuaires d'Opale Paysages des falaises d'Opales Paysages des dunes de mer du Nord