Énergies

Dernier ajout : 30 juin 2016.

La consommation d’énergies non renouvelables, notamment d’origine fossile, et émettrice de gaz à effet de serre : la maîtriser, voire la réduire est un objectif incontournable


Lien aux autres thèmes

PNG - 11.8 ko PNG - 11.3 ko PNG - 12.1 ko PNG - 6.6 ko PNG - 6.2 ko PNG - 18.1 ko PNG - 7.5 ko PNG - 7.3 ko PNG - 28.8 ko PNG - 5.7 ko PNG - 10 ko

Bilan de l’état de l’environnement

En 2009, la consommation énergétique totale de la région Picardie était de 5 425 milliers de tonnes équivalent pétrole (ktep), couverts à 70 % par les produits pétroliers et le gaz, en constante augmentation depuis les années 90, induisant à terme d’importants besoins de renforcement des réseaux.

Le chauffage des bâtiments (résidentiel/tertiaire) est le principal usage de l’énergie en Picardie (37 %). Les transports en Picardie ne représentent que 26 % de la consommation d’énergie (contre 31 % au niveau national), mais sont toutefois en constante croissance. A contrario, la part du secteur industriel (34 %) est quant à elle nettement plus importante que la moyenne nationale (26 %), mais elle décroit depuis plusieurs années.

La Picardie ne produit que peu d’électricité localement (235 ktep en 2009), mais celle-ci est principalement d’origine renouvelable (58 %, principalement éolien).

La maîtrise de la demande (isolation, diminution de la consommation des appareils), la recherche d’énergies alternatives compétitives (éolien, réseaux de chaleur, photovoltaïque, biomasse?…) permettront de réduire les besoins infrastructurels. Le SRCAE? et son schéma régional éolien annexé visent le maintien de la position de leader de la Picardie pour la production éolienne en France.