Bruit

Dernier ajout : 30 juin 2016.

Le bruit : prévenir les nuisances pour la santé publique et le cadre de vie


Lien aux autres thèmes

PNG - 5.4 ko PNG - 5.6 ko PNG - 5.1 ko PNG - 4.1 ko PNG - 4.4 ko PNG - 7.5 ko PNG - 4.3 ko PNG - 10.9 ko PNG - 28.8 ko PNG - 4.1 ko PNG - 10 ko

Bilan de l’état de l’environnement

Comme sur tout le territoire national, les principales sources de nuisances sonores sont les infrastructures de transport (routières, ferrées et aériennes). La Picardie est traversée par des infrastructures de transport d’importance nationale et internationale : 7 autoroutes, 7 autres routes à vocation autoroutière, un réseau ferré dense (TGV, grandes lignes, TER et fret) et pour l’aérien notamment 3 aéroports civils ouverts au transport passager et au fret, et, 2 aéroports internationaux en limite de Région (Ile-de-France).

En conséquence, 40 % des Picards estiment être gênés quotidiennement par le bruit.

Le classement sonore des infrastructures picardes vise à réduire l’exposition au bruit de l’urbanisation et notamment les autoroutes A1, A16, A26, A4 et principales voies SNCF (TGV, Paris-Amiens…). Ce classement est en cours de révision (2011-2012), avec également les points noirs de bruit à résorber, suite aux résultats de l’observatoire départemental du bruit des transports terrestres. Seule grande agglomération de plus de 100 000 habitants, Amiens métropole intègre les nuisances sonores dans ses politiques avec son plan de prévention du bruit dans l’environnement. Les nuisances sonores liées au transport aérien sont prises en compte dans l’urbanisme par les plans d’exposition au bruit.