Qualité de l’air

Dernier ajout : 25 septembre.

La qualité de l’air : améliorer sa qualité (air intérieur et extérieur) pour la protection de la santé et la lutte contre les GES?, par la réduction des émissions et de l’exposition des personnes


Lien aux autres thèmes

PNG - 5.4 ko PNG - 5.6 ko PNG - 5.1 ko PNG - 4.1 ko PNG - 6.1 ko PNG - 7.5 ko PNG - 7.3 ko PNG - 10.9 ko PNG - 28.8 ko PNG - 5.7 ko PNG - 10 ko

Bilan de l’état de l’environnement

La qualité de l’air en Picardie est "relativement bonne", malgré le phénomène global de pollution à l’ozone qui touche plutôt les zones rurales et la pollution de fond générée par les transports, l’industrie, le chauffage résidentiel/tertiaire, l’agriculture… Outre les phénomènes naturels (par exemple, l’émission naturelle de méthane), la pollution de l’air résulte principalement des activités humaines et notamment des modes d’urbanisation et de transport (augmentation des distances domicile-travail, transport routier dominant), mais aussi des usages (phytosanitaires, chauffage) ou des aménagements intérieurs (isolants, revêtements, mobiliers). Malgré les efforts entrepris (notamment par l’industrie et les transports), la qualité de l’air continue de stagner.

D’intérêt majeur, la pollution de l’air intérieur est liée à de très nombreuses molécules (formaldéhyde?, tabac, solvants…) qui, confinées, peuvent présenter des concentrations importantes, voire supérieures aux espaces extérieurs et exposant de manière forte et prolongée les populations (lieux de travail, habitations).

Depuis 1978, Atmo’Picardie assure la surveillance de la qualité de l’air pour les principaux polluants atmosphériques réglementés et la communication - sensibilisation. Son activité s’oriente aussi vers l’air intérieur (observatoire de la qualité de l’air intérieur en Picardie créé en 2011).

Trois plans régionaux assurent la cohérence et la stratégie à l’échelle locale :

  • Le plan de surveillance de la qualité de l’air (PSQA) adopté fin 2010 vise à améliorer la stratégie de surveillance et les équipements, dans le respect des évolutions réglementaires.
  • Le plan régional santé environnement 2 (PRSE, adopté en 2011) est fondé sur le plan national santé environnement avec un ciblage sur les spécificités de la Picardie.
  • Le plan régional de la qualité de l’air (PRQA) constitue l’outil de planification opérationnelle pour l’amélioration de la qualité de l’air, annexé au SRCAE?.