Diagnostic

Mesures prises

Dernier ajout : 25 septembre.

Lors de la construction d’infrastructures nouvelles ou de la modification significative d’une voie, les nuisances sonores sont prises en compte en amont, sur la base d’estimations des bruits générés par le trafic.

Infrastructures routières ou ferroviaires

Classement sonore des infrastructures

Le classement sonore des infrastructures de transports terrestres (routes supportant un trafic supérieur à 5000 véhicules/jour et voies ferrées un trafic supérieur à 50 trains interurbains/jour et au moins 100 trains urbains ou bus/jour) concerne :

  • autoroutes A1, A16, A26, A4 (sauf A28) et principales voies SNCF (TGV, Paris-Amiens…) classées en catégorie 1 ;
  • A28, grandes nationales tout ou partie (N31, N29, N2…) et voies secondaires SNCF en catégorie 2 ;
  • autres voies en catégories 3, 4 ou 5.

La révision du classement sonore pour toute la région est prévue en 2012, pour projeter l’évaluation du trafic et des nuisances sonores à long terme (sur 20 ans).

Observatoires départementaux du bruit

L’observatoire départemental du bruit des transports terrestres vise à recenser les zones de bruit critiques (ZBC), secteurs bâtis subissant de fortes pollutions sonores dues principalement à des aménagements routiers et ferroviaires antérieurs à la loi bruit et à y déterminer les points noirs du bruit (PNB). Ces PNB doivent faire l’objet d’opérations de résorption (traitements à la source par des écrans acoustiques ou traitements de façades).

Cartes de bruit et plan de prévention du bruit dans l’environnement

Les cartes de bruits des grandes infrastructures de transport terrestre (définies selon les seuils de la 1ère échéance de la directive cf. infra) sont publiées depuis 2008-2009 en Picardie, pour ce qui concerne les autoroutes, routes nationales et voies ferrées ; les routes départementales et communales courant 2012.

Les cartes de bruit liées aux infrastructures définies selon les seuils de la 2ème échéance sont engagées en 2011.

De même, sont engagés en 2012 les PPBE correspondants, avec la définition des actions de prévention ou de correction du bruit, pour une gestion plus pertinente sur 5 ans.

PPBE des Agglomération de plus de 100 000 habitants

La communauté d’agglomération d’Amiens métropole devrait élaborer son plan de prévention du bruit dans l’environnement d’ici 2013, conformément à la 2ème échéance de la directive. Le PDU constituant un levier dans la politique de lutte contre les nuisances sonores (Cf. LAURE), ses orientations viendront alimenter la mise en œuvre du PPBE.

Aérodromes

6 aéroports picards disposent d’un plan d’exposition au bruit (PEB), sur les 14 aérodromes pouvant induire des nuisances sonores dans les communes picardes (dont 2 en Île-de-France).

Depuis fin 2010, le seuil de 20 000 mouvements de plus de 20 t étant dépassé, l’aéroport de Beauvais-Tillé passe sous la surveillance de l’ACNUSA et est soumis à la taxe sur les nuisances sonores aériennes. Aussi, un nouveau plan d’exposition au bruit (en cours d’élaboration en 2012) et le plan de gêne sonore (PGS) permettant l’aide aux riverains.

Au sud de l’Oise, le plan d’exposition au bruit (2007) et le plan de gêne de l’aéroport Roissy Charles de Gaulle concernent 2 communes (Lagny-Le-Sec et Plessis-Belleville). De même, 3 autres communes (Boran-sur-Oise, Le Mesnil-en-Thelle, Morangles) sont concernées par le PEB de l’aérodrome de Persan-Beaumont.

Aucun aérodrome picard n’est concerné par la mise en œuvre d’un PPBE.

Prise en compte des bruits de voisinages

En 2007-2008 sous l’égide du Préfet, le pôle de compétence bruit de l’Aisne, outil local de coopération interministérielle, a réuni l’ensemble des services de l’État compétents en matière de bruit pour :

  • améliorer la connaissance et de la gestion des plaintes bruit (réseau de référents bruit au sein de chaque service de l’État, étude de territoire sur l’origine des plaintes),
  • informer les maires et le public (guides et brochures),
  • sensibiliser les jeunes.

La planification est mise en œuvre dans les PLU?. Ces documents doivent prévoir l’interdiction de construire dans les zones de nuisances graves, notamment dues au bruit.

Les parcs éoliens sont réglementés comme un bruit de voisinage, les impacts et mesures réductrices sont étudiés lors de la définition des projets et leur instruction.

Zoom
Linéaire de voies classées bruyantes en km [1]
AisneOiseSommePicardie
Autoroutes 134
(totalité du réseau)
135
(totalité du réseau)
192
(totalité du réseau)
461 km
Routes nationales 440
(totalité du réseau)
400
(totalité du réseau)
292 1 132 km
Voies SNCF 98 235 208 541 km
Routes départementales et voies communales 270 570 270 1 110 km

[1Sources DDT 02-60-80 selon AP 2003/1999/1999

Zoom

Dates des arrêtés relatifs aux nuisances sonores [1]
Arrêté préfectoralAisneOiseSomme
AP "classement sonore des infrastructures de transport et des secteurs affectés par le bruit" 12/12/2003 28/12/1999 29/11/1999
+ ville d’Amiens
AP "carte de bruit stratégique" 1ère phase 29/05/2009
(réseau national et autoroutier)
- 02/06/2009
(réseau national, autoroutier, ferroviaire)
AP "carte de bruit stratégique" 2ème phase - - -
AP "bruits de voisinage" 10/04/2000 15/11/1999 20/06/2005

[1Sources : DDT 02, 60, 80

  • Carte du classement sonore des indrastructures de transport terrestres

    Les infrastructures de transports terrestres sont classées en fonction de leur niveau sonore, et des secteurs affectés par le bruit sont délimités de part et d’autre de ces infrastructures (à partir du bord de la chaussée pour une route, à partir du rail extérieur pour une voie ferrée).

    Classement des voies bruyantes selon arrêtés préfectoraux Aisne (2003), Somme (1999), Oise (1999à
    Source : DRE Picardie/SPAT - DDE 02/SUH/PCT - DDE 60/SAUE/CREE - IGN/GEOFLA/Route 120
    Production CETE NOrd Picardie 2011

  • Carte des aérodromes et plan d’exposition au bruit

    Réalisation : EnviroScop 2011
    Fonds : BD Carto® - ©IGN Paris 2007
    Sources : BD Carto® 2007, DGAC (2011), DDT 60 (2010)