DREAL HAUTS-DE-FRANCE

Donner votre avis

Si vous souhaitez partager votre opinion, émettre des suggestions ... sur cet article, vous êtes inviter à participer à l'Atlas citoyen

Paysages de la plaine maritime

Introduction

jeudi 9 juin 2011

Plan de situation du paysage de la plaine maritime

Les Moëres, un paysage transfrontalier

Les Moëres constituent
sans aucun doute la partie
la plus étonnante de la
plaine arrière littorale qui
fait l’objet de ce cahier.
La poldérisation récente
(XVIIIème s.) de cet ancien
marécage explique la
rigueur absolue qui s’en
dégage. Ce paysage est un
système, qui s’applique à
l’ensemble des espaces et
des objets.
Mais qui semble épargner
les esprits, comme en
témoigne la différence
de traitement de ces
paysages de part et
d’autre de la frontière
franco-belge. Les Moëres
suscitent l’indifférence et
ne bénéficient d’aucune
mesure de protection
du côté français ; tandis
qu’elles représentent
la « campagne idéale » à
protéger du côté belge !
Force est de constater que
des dispositions inverses
ont été prises sur le
littoral…

La plaine maritime est ce delta, véritable écho à celui
qui, au Sud de la France, accueille les deux Rhône. La
comparaison peut apparaître un peu osée, mais la réalité s’y
retrouve. Ces paysages, par delà leur sagesse apparente,
voient se confronter la puissance des eaux terrestres et
marines ; embrigadées, canalisées contrôlées, haussées,
évacuées… Cette plaine-delta mérite donc pleinement son
adjectif : elle est maritime, jusqu’aux sels qui remontent de
son sol.

Il y a de fait une première évidence dans les limites de
ce Grand paysage régional. Ici, la platitude est de mise
comme un immense platier découvert à marée basse. En
conséquence les limites sont très franches - le premier
relief signe la fin de la plaine -, bien que ménagées dans la
douceur et la subtilité. Mais la douceur et la subtilité ne sont-
elles pas les muses des paysages régionaux ? Le versant
Sud-Est du delta est taillé dans les argiles tendres du
Grand paysage régional du Houtland. Du mont de Watten à
la frontière belge, la très ancienne falaise a cédé la place a
un splendide « balcon », qui déroule des pentes onctueuses,
ponctuées de bois. Le versant Sud-Ouest propose un relief
plus accusé, cassé dans les calcaires du Grand paysage
régional des Coteaux calaisiens et du pays de Licques. Sur
cette rive, les bois couronnent le relief, le rehaussant de
leurs hautes frondaisons verdoyantes. Entre les deux, une
étroite échancrure laisse passer l’Aa, qui vient de quitter le
repli secret ou s’épanouissent les paysages audomarois.
La limite Nord peut être jugée plus artificielle. C’est
effectivement un choix de l’Atlas des paysages de la région
Nord - Pas-de-Calais que de distinguer la plaine de « son »
littoral. L’un et l’autre fonctionnent en symbiose, mais il a
semblé utile et nécessaire de donner à chacun sa force
d’expression particulière.

Plan schématique du paysage de la plaine maritime

DREAL Nord - Pas-de-Calais 44, rue de Tournai - BP 259 - 59019 LILLE Cedex | Tel : 03 20 13 48 48 | Fax : 03 20 13 48 78

Approche générale et culturelle

Les grands paysages régionaux

Carte des paysages Paysages du Val d'Authie Paysages du Val d'Authie Paysages avenois Paysages boulonnais Paysages des coteaux calaisiens et du pays de Licques Paysages du ternois Paysages montreuillois Paysages des hauts plateaux artésiens Paysages de la plaine de la Lys Paysages du pays d'Aires Paysages des grands plateaux artésiens et cambrésiens Paysages hennuyers Paysages des belvédères d'Artois et des vallées de Scarpe et de Sensée Paysages miniers Paysages de la Pévèle et de la plaine la de Scarpe Paysages métropolitains Paysages Audomarois Paysages du Houtland Paysages de la plaine maritime Paysages des dunes et estuaires d'Opale Paysages des falaises d'Opales Paysages des dunes de mer du Nord