DREAL HAUTS-DE-FRANCE

Donner votre avis

Si vous souhaitez partager votre opinion, émettre des suggestions ... sur cet article, vous êtes inviter à participer à l'Atlas citoyen

Paysages des dunes de la mer du Nord

Paysages de ville

jeudi 9 juin 2011


Un héritage portuaire…

La fonction portuaire implique un vocabulaire architectural ad’hoc ! Perrés, phares, quais, bittes d’amarrage, pontons, grues et autres portiques génèrent une ambiance de « partance », relayée par un accompagnement sonore et olfactif particulièrement poétique …
Ces éléments appartiennent au patrimoine local et traduisent l’ambiance du lieu …

Les fortifications de Graveline
Les fortifications de Graveline

Les paysages urbains des Dunes de la Mer du Nord puisent
leurs racines dans la rencontre entre les identités maritime et
flamande. Physiquement, ils s’organisent selon trois grandes
parallèles, allant de la ligne côtière à l’A16 :

1ère parallèle

Le premier vecteur de développement urbain reste
évidemment la frange littorale. Ce premier « territoire » concentre
une diversité particulièrement riche de paysages urbains.
- La pêche génère les premières organisations spatiales, avec
les villages de pêcheurs, qui s’implantent légèrement en retrait
de la côte, à l’abri des vents et des conditions climatiques souvent
rudes ! Calais, le Courgain d’origine, ou plus à l’Est Mardyck et
Rosendaël témoignent de cette première figure du littoral.
- La défense militaire transforme ces premières juxtapositions
de maisons basses, en bastions fortifiés. Calais, Gravelines et
Dunkerque connaissent rapidement, et pour plusieurs siècles,
un destin militaire de tout premier ordre. Fortifications, bassins
militaires et forts avancés … modèlent le territoire.
- Le commerce avec les Anglais et les ports de l’Europe du Nord
constitue le troisième vecteur de développement. Implantés
au cœur des bourgs, les échanges commerciaux de tous
types, tissent des liens très étroits entre la ville et le port. Très
lentement au départ et de manière exponentielle à partir de la fin
du XIXe et durant tout le XXème siècle, les relations entre le port
et sa ville s’amenuisent. Au gré des cloisonnements successifs
induits par l’arrivée du chemin de fer et des outils de production
toujours plus imposants, les ports passent d’une position
urbaine à une position autarcique. Calais, tire ses installations
vers l’Est, et Dunkerque déplace son port industriel vers l’Ouest,
constituant aujourd’hui l’un des paysages bâtis les moins
« urbains » du littoral. Échappant à toutes échelles humaines et
à toutes logiques de ville, ces architectures de « quais » couvrent
plus d’une dizaine de kilomètres de côte. Calais comme à
Dunkerque, la Seconde guerre mondiale bouleverse totalement
les centres anciens. La reconstruction de ces villes tente de
répondre aux nouvelles contraintes modernes et propose des
formes urbaines et architecturales tantôt inspirées des typologies
locales, tantôt issues des principes modernes.
- La villégiature constitue une ultime forme de développement
identitaire du littoral. Le « processus » balnéaire laisse quelques
rares témoins à Calais et une empreinte beaucoup plus forte
à Malo. Front de mer, trame urbaine dessinée et architectures
« parlantes » qualifient les lieux …

Enfin, les premières constructions isolées typiques de la Flandre
maritime, ainsi que de nombreux blockhaus et casemates et très
ponctuellement les huttes et « cabanes » des secteurs dunaires
ou plus humides de Sangatte et du Platier d’Oye occupent les
franges moins urbaines.


La démarche balnéaire

« Voir et être vu … »
résume assez bien toute l’histoire du mouvement
balnéaire de la seconde moitié du XIXème et
du début du XXème siècle. Silhouette,
composition, épaisseur, ornementation,
couleur et décoration caractérisent cette
architecture, qui cherche à profiter de la
présence de la mer pour « raconter sa propre
histoire » aux nombreux promeneurs.

2ème parallèle

L’ancienne route nationale n°1 constitue le deuxième vecteur
de développement urbain. Beaucoup plus modeste et homogène
que la frange littorale, cette ancienne voie de transit reste, pendant
plus de cinquante ans la colonne vertébrale du développement
urbain du secteur. Coquelles, Fort Nieulay, Saint-Pierre, Beau
Marais, Marck, Oye-Plage, Loon-Plage, Grande-Synthe, Petite-
Synthe, Dunkerque, Rosendaël et Leffrinckoucke étirent leurs
organisations urbaines le long de cet axe. Initialement bordée
de maisons rurales ou de villes, cette ancienne route nationale
sert également de « support » à des typologies urbaines plus
récentes, comme les quartiers d’habitats collectifs du Beau
Marais et de Grande Synthe ou plus pavillonnaires, quasiment
sur la totalité de son parcours …

3ème parallèle

Le troisième axe de développement est évidement l’autoroute
A 16 ! Depuis 10 ans cette voie de transit international et ce
lien privilégié entre Boulogne, Calais et Dunkerque dessine la
nouvelle vitrine urbaine Sud du littoral. Le site d’Eurotunnel,
les installations industrielles, les nombreux programmes
commerciaux, les récentes éoliennes … bouleversent
radicalement les premières perceptions de Calais et Dunkerque.
Loin d’être une limite physique, cet axe génère un développement
de part et d’autre, qui représente sûrement l’enjeu majeur de la
décennie passée, mais également de celle à venir …

DREAL Nord - Pas-de-Calais 44, rue de Tournai - BP 259 - 59019 LILLE Cedex | Tel : 03 20 13 48 48 | Fax : 03 20 13 48 78

Approche générale et culturelle

Les grands paysages régionaux

Carte des paysages Paysages du Val d'Authie Paysages du Val d'Authie Paysages avenois Paysages boulonnais Paysages des coteaux calaisiens et du pays de Licques Paysages du ternois Paysages montreuillois Paysages des hauts plateaux artésiens Paysages de la plaine de la Lys Paysages du pays d'Aires Paysages des grands plateaux artésiens et cambrésiens Paysages hennuyers Paysages des belvédères d'Artois et des vallées de Scarpe et de Sensée Paysages miniers Paysages de la Pévèle et de la plaine la de Scarpe Paysages métropolitains Paysages Audomarois Paysages du Houtland Paysages de la plaine maritime Paysages des dunes et estuaires d'Opale Paysages des falaises d'Opales Paysages des dunes de mer du Nord