Actualités

Retour sur la journée régionale d’information sur le risque cavité du 27 juin 2019 (PAPRICA)

, par Claire Rigaud


Cet évènement s’est déroulée à la DREAL Hauts-de-France à Lille et a rassemblé 43 participants provenant des principales collectivités de la région concernées par l’aléa cavité en Hauts-de-France, ainsi que des directions départementales des territoires (et de la mer) (DDT(M)), des préfectures, du Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) et du Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement (Cerema).


Cette journée visait à présenter le dispositif PAPRICA (programme d’action de prévention du risque cavité), avec une intervention de la Direction générale de la prévention des risques
(DGPR) et de l’Institut national de l’environnement industriel et des risques (Ineris), ainsi qu’un retour d’expérience de la Ville de Lille, dont le PAPRICA d’intention (premier PAPRICA de France, labellisé en septembre 2018) accompagne la mise en place d’un service commun des carrières à l’échelle de l’agglomération.

Le dispositif PAPRICA, qu’est-ce-que-c’est ?

PAPRICA est un outil de gestion des risques liés aux cavités souterraines (principalement les mouvements de terrain). Il est porté par les collectivités et a pour objectif de définir une stratégie adaptée au contexte local, dont la mise en œuvre se traduit par la conduite d’actions de prévention. Il permet notamment de mieux anticiper la gestion du risque d’effondrement et de maîtriser les coûts et les délais. Les collectivités qui s’y engagent peuvent bénéficier d’un appui de l’État, notamment financier, dans des conditions définies par un cahier des charges national. (Source : Ineris)


Cette journée a également été l’occasion de préciser les modalités de prévention du risque cavité par les collectivités, avec une intervention du CEREMA sur des méthodes d’évaluation du risque cavité et de programmation. La matinée s’est conclue par l’intervention de la DREAL sur les financements mobilisables, notamment le fonds de prévention des risques naturels majeurs (FPRNM).

La participation et la teneur des échanges avec la salle témoignent de l’intérêt suscité par le risque cavité en région Haut-de-France. La dynamique de cette demi-journée laisse donc présager l’émergence de nouveaux PAPRICA qui permettraient de conforter voire développer les compétences des collectivités locales pour répondre à cet enjeu.

Les DDT(M) et la DREAL ont confirmé leur engagement à accompagner au plus près les collectivités qui envisageraient de s’inscrire dans ce dispositif et ce dès leurs premières réflexions.

Vous êtes ici :

Mots-clés