Mobilités et infrastructures

Les passages faune de la RN2 en Forêt de Retz.

, par Cédric Nurdin

La RN2 sur sa section de Paris à Soissons traverse en plusieurs endroits la forêt domaniale de Retz. D’une superficie de 13 225 hectares c’est l’une des plus grandes forêts domaniales françaises. Elle abrite de multiples espèces, de la petite à la grande faune.

La réalisation de passages faune est prévue au sein de plusieurs opérations d’aménagement de la RN2 sous maitrise d’ouvrage de la DREAL Hauts-de-France.

Ces ouvrages qui franchissent la RN2 ont pour objectif de rétablir la continuité écologique et maintenir la biodiversité. Ils permettent aux animaux de se déplacer de part et d’autre de la route pour satisfaire leurs besoins vitaux (alimentation, migration, reproduction,…). Les populations et la diversité génétique sont ainsi maintenues.

Les passages faune permettent également d’améliorer la sécurité routière en évitant les traversées d’animaux sur la chaussée.

Le maître passage faune :

Dans le cadre des travaux de sécurisation de la forêt de Retz un maitre passage faune a été réalisé.

L’ouvrage est situé sur les territoires des communes de Fleury et Puiseux-en-Retz. Il est constitué de deux voutes en béton armé surmontées d’une couverture de terre.
Son coût de 3,4 millions d’Euros a été financé à 50% par l’État et à 50% par la région Picardie.
Les travaux ont été exécutés par les entreprises MATIERE, SOMARO et ISS.
GIF - 559.8 ko

L’ouvrage a une largeur utile (zone de passage de la faune) variable : 45 mètres en ouvertures et 38 mètres au milieu. Sa longueur est de 30 mètres et sa hauteur hors tout de 12 mètres.

Le maitre passage faune a été mis en service en mai 2010.

GIF - 521.9 ko

Une campagne de suivi à l’aide de pièges photographiques a été réalisée en 2014 par le CEREMA.
Les espèces détectées sont : le cerf élaphe (Cervus elaphus), le sanglier (Sus Scrofa), le chevreuil (Capreolus capreolus), le renard roux (Vulpes vulpes), le blaireau européen (Meles meles).
Il est probable qu’un grand nombre d’autres espèces plus petites bénéficient de ce passage faune mais la technique du piégeage photographique ne favorise pas la prise de vue.

La construction de deux passages faunes, de part et d’autre du maître passage, est à venir.

Le passage grande faune de Tillet

Dans le cadre des travaux de la déviation de Gondreville la construction du passage grande faune de Tillet a débuté en 2017.

L’ouvrage est situé sur le territoire de la commune de Coyolles.
Il a une largeur utile de 40 mètres et est de type Passage Supérieur en Dalle Précontrainte à 2 travées, fondé sur pieux, avec des culées positionnées devant un soutènement en remblais renforcé.
Son coût de 4,7 millions d’Euros est financé à 100% par l’État.
Les travaux sont exécutés par le groupement d’entreprises BERTHOLD-CHARIER- ROGER MARTIN-EUROVIA.

Les culées et les piles s’appuient sur une semelle fondée sur pieux. Les pieux de diamètre 1000mm s’enfoncent jusqu’à 20 mètres sous terre.
Février-Mars 2017 : réalisation des fondations.

Afin de constituer les 3 lignes d’appuis de l’ouvrage 36 poteaux sont coulés.
Avril-Juin 2017 : réalisation des piles.

Après la réalisation des appuis un coffrage provisoire est installé pour ferrailler puis couler le tablier en octobre 2017. Compte tenu de la grande largeur de l’ouvrage le tablier est composé de 2 tabliers contigus qui représentent chacun 800 m³ de béton à couler en moins d’une journée.
Des tubes sont coulés dans la dalle pour la mise en précontrainte qui intervient 15 jours après le coulage.
Les équipements (poteaux, palissades, corniches) sont posés en janvier 2018.
Juillet 2017-Janvier 2018 : coffrage, ferraillage, coulage, équipements.

Les remblais renforcés pour les rampes d’accès sont parés d’écailles préfabriquées en béton. Le traitement architectural des parements nécessite la mise en œuvre d’écailles en relief selon un calepinage prédéfini.
JPEG - 58.6 ko

Le passage faune de la Chabanne

Dans le cadre des travaux de la déviation de Vaumoise la construction du passage faune de la Chabanne a débuté en 2018.

L’ouvrage est situé sur les territoires des communes de Coyolles et Vaumoise.
Il a une largeur utile de 25 mètres et, comme le maitre passage, est constitué de deux voutes en béton armé surmontées d’une couverture de terre.
Son coût de 2,7 millions d’Euros est financé à 63,52% par l’État, à 19,07 % par la région Hauts-de-France et à 17,41% par le département de l’Aisne.
Les travaux sont exécutés par le groupement d’entreprises BERTHOLD-CHARIER.

Juin 2018 : pose des éléments préfabriqués MATIERE
JPEG - 103.6 ko