Actualités

L’Établissement Public Foncier Nord – Pas de Calais lauréat du prix du génie écologique 2018

, par Claire Rigaud


L’EPF Nord – Pas de Calais est lauréat de l’édition 2018 du prix du génie écologique dans la catégorie « aménagement des espaces publics et privés », organisé par l’Association fédérative des acteurs de l’Ingénierie et du Génie Écologiques, l’Agence française pour la biodiversité, le Centre de ressources « génie écologique » et le ministère de la Transition écologique et solidaire.

Ce prix lui a été remis le 5 novembre 2018 au Pavillon de l’eau à Paris.


Dans le cadre de ses missions d’opérateur foncier, l’EPF Nord – Pas de Calais est amené à assurer la maîtrise d’ouvrage de travaux de déconstruction et de traitement des sources de pollution concentrée sur les sites qu’il a acquis et dont il assure le portage. Après travaux, les terrains nivelés sont souvent des sols bouleversés. Ces « technosols » (remblais) favorisent l’implantation d’une faune et d’une flore spontanées avec l’arrivée de boisements, d’espèces exotiques envahissantes, d’espèces allergènes (bouleau voire ambroisie), d’espèces rudérales ou encore d’espèces protégées, qui peuvent parfois pénaliser les futurs projets immobiliers ou donner une image négative au site ou au quartier.

Pour éviter ce phénomène, l’EPF Nord - Pas de Calais réalise depuis 4 ans des verdissements temporaires sur les sites ayant fait l’objet de travaux. Il ensemence ces terrains avec des semis adaptés aux fortes contraintes des sols en place, et sélectionnés pour leurs qualités esthétiques et leurs faibles coûts de gestion. L’utilisation du foncier disponible comme composante transitoire de la trame verte urbaine présente un intérêt opérationnel direct pour l’établissement, puisqu’elle peut favoriser la poursuite de la dépollution des sols, réduit les coûts d’entretien et limite l’envol des poussières. En favorisant une « biodiversité choisie » dans l’attente de réalisation des projets immobiliers. Ces actions permettent également d’améliorer le cadre de vie et de favoriser le développement de la biodiversité (notamment les pollinisateurs sauvages), sans contrainte réglementaire et participe également à la lutte contre les îlots de chaleur urbains.

Chaque année, l’EPF Nord – Pas de Calais ensemence plusieurs hectares de « prairies fleuries » urbaines. Les premières actions réalisées à Arques et à Wattrelos montrent une colonisation spontanée des sites par de nombreux papillons, bourdons, sauterelles et abeilles solitaires. Ces actions s’inscrivent dans le cadre du Plan National d’Action "France, terre de pollinisateurs" et le programme transfrontalier Interreg SAPOLL.

Sur certains sites, ce sont lièvres et perdrix qui ont élu domicile.


Ainsi, l’action de l’EPF Nord – Pas de Calais s’inscrit totalement dans le concept de la « ville durable ». Ces initiatives innovantes sont les premières en France et probablement en Europe.

Un prix qui conforte l’engagement de l’EPF Nord – Pas de Calais sur les enjeux de biodiversité.

Le travail de l’EPF Nord – Pas de Calais a été salué par le jury du prix du génie écologique, notamment en raison de l’originalité de l’approche « nature temporaire », de l’interaction maître d’ouvrage, associations partenaires comme le Réseau Biodiversité pour les Abeilles (RBA), entreprises expertes (Ecosem, Norenvert) et acteurs locaux et de la démarche en milieux urbains très contraints.

Vous êtes ici :