Les publications

Le navigateur ne peut lire ce kiwi

Analyse du développement de l’éolien terrestre dans la région Hauts-de-France

, par Administrateur EN

Le réchauffement climatique et ses conséquences, la raréfaction des ressources énergétiques fossiles et la dégradation de la qualité de l’air comptent parmi les enjeux majeurs du XXI siècle auxquels l’humanité doit faire face. En 2014, l’Union Européenne s’est donnée pour objectif de porter la part des énergies renouvelables à 20 % de la production d’électricité et à 27 % en 2030. Ces objectifs sont ensuite déclinés par chaque État membre.

La France a traduit ces objectifs en droit français par la loi dite « grenelle II » de 2010 qui fixe à 23 % la part des énergies renouvelables dans la consommation finale brute d’énergie. Par la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte du 17 août 2015, la France a réaffirmé son engagement dans le développement des énergies renouvelables en portant son objectif à 32 % de la consommation finale brute d’énergie en 2030 (soit 40 % de la production d’électricité).

L’éolien tient un rôle essentiel dans la politique de développement des énergies renouvelables en France. La programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), approuvée par le décret n°2016-1442 du 27 octobre 2016, fixe pour objectif d’installer entre 21 800 MW et 26 000 MW (environ 20 tranches nucléaires) de puissance éolienne terrestre et 3 000 MW de puissance éolienne en mer d’ici fin 2023 (et entre 500 MW et 6000 MW de plus selon le retour d’expérience sur les projets en cours).

Pour atteindre les objectifs nationaux, les services de l’État et les conseils régionaux, avec l’appui de l’Ademe, ont élaboré conjointement une stratégie de développement de l’éolien en région sur la base des enjeux et contraintes régionales, de la technologie et du cadre réglementaire existants à cette époque.

Malgré leur annulation pour défaut d’évaluation environnementale, par jugement du tribunal administratif de Lille du 16 avril 2016 pour le SRE du Nord-Pas-de-Calais et, par arrêt de la cour administrative d’appel de Douai le 14 juin 2016 pour le SRCAE de Picardie, ces schémas et leurs annexes restent porteurs d’une analyse du potentiel éolien établie en 2012.

Ce document dresse le bilan du développement de l’éolien au regard des secteurs et potentiels des SRE même si ceux-ci n’ont plus d’existence légale.

Vous êtes ici :

Mots-clés