Mobilités et infrastructures

Progression du projet MAGEO

, par DREAL-HDF/SMI/PSMD/USE/GB

Le projet MAGEO est porté par le maître d’ouvrage Voies navigables de France (VNF). Il concerne la mise au gabarit européen Vb de la rivière Oise entre Compiègne et Creil. Le projet MAGEO constitue le débouché Sud du canal Seine-Nord Europe, maillon central de la liaison Seine-Escaut.

Il s’inscrit pleinement dans le projet européen de liaison Seine-Escaut et constitue une étape clé de la concrétisation de cette liaison puisqu’elle permettra d’assurer la continuité de navigation de l’extrémité sud du futur canal Seine-Nord Europe jusqu’à Paris et aux ports normands du Havre et de Rouen.

Le projet MAGEO consiste à aménager la rivière Oise entre Compiègne et Creil afin qu’elle puisse accueillir des convois gabarit européen Vb, c’est à-dire des bateaux d’une longueur de 180 m, d’une largeur de 11,40 m et transportant jusqu’à 4 400 tonnes de marchandises. Le tracé du projet MAGEO présente un linéaire de 37 kilomètres, auquel s’ajoutent des rescindements ponctuels en aval, depuis le pont SNCF de Compiègne jusqu’à l’écluse de Creil, et traverse 26 communes dans le département de l’Oise.

PNG - 156.5 ko

Source : VNF


La section de l’Oise comprise entre Creil et Conflans-Sainte-Honorine a déjà été aménagée à ce gabarit dans les années 1970. Avec le projet MAGEO, ce sera donc l’ensemble de l’axe Oise, déjà à grand gabarit, qui passera au gabarit européen Vb.

Pour permettre la navigation de bateaux de tels gabarits, le projet consiste notamment à :

  • approfondir le chenal de navigation à 4 m (contre 3 mètres aujourd’hui) ;
  • modifier le tracé du cours d’eau actuel (rescinder) dans certains secteurs afin d’aménager un chenal de navigation compatible avec la catégorie de bateau attendue ;
  • protéger les berges modifiées suite aux rescindements et conforter au besoin les berges actuelles ;
  • protéger les ouvrages d’art existants ;
  • réaliser un site de compensation hydraulique visant l’écrêtement des crues de l’Oise.

Les études de trafic ont démontré que la mise en service du projet MAGEO, conjuguée à celle du canal Seine-Nord Europe, permettra de réduire significativement le trafic routier sur la zone du projet. Ainsi, à l’horizon 2030, ces projets supprimeront de l’ordre de 200 millions de tonnes kilomètres routières. Ce sont donc plus de 35 000 camions par an qui seront évités en 2030 grâce à la mise en service de la liaison Seine-Escaut.

Le montant du projet s’élève à 197,2 millions d’euros TTC (valeur 2009). À ce stade, le projet est financé à hauteur de 98 millions d’euros (valeur 2006) inscrits dans le cadre des Contrats de projets État-Région (CPER) 2007-2013 Ile-de-France et Picardie. Au-delà de l’approfondissement du chenal navigable de l’Oise et des rescindements de berges, ce montant prend également en compte l’aménagement d’une nouvelle aire de stationnement et des aires d’amarrage pour les zones d’alternat, le confortement et le renforcement des ponts, les mesures écologiques et l’insertion paysagère, la déviation des réseaux, l’archéologie préventive, ainsi que les acquisitions foncières. Le montant du projet traduit un souhait d’optimisation des conditions de navigation et de prise en compte des composantes environnementales.

Suite au dépôt d’une demande de financement conjointe entre la France, la Flandre et la Wallonie, une enveloppe de 979,7 M€ de subventions a été allouée à la réalisation de la liaison Seine-Escaut sur la période 2014-2020. Sur cette enveloppe, 787,2 M€ seront destinés à la réalisation d’opérations situées sur le périmètre français, dont MAGEO.

Pour de plus amples informations sur le projet, rendez-vous sur le site internet : www.mageo-concertation.fr

Mots-clés