Espace presse

Plan de protection de l’atmosphère L’Etat s’engage dans l’amélioration de la qualité de l’air

, par Ségolène Goubet

Les préfets du Nord et du Pas-de-Calais ont approuvé le 27 mars 2014, le plan interdépartemental de protection de l’atmosphère (PPA). Ce plan a vocation à réduire les pollutions de toutes sortes, dans la durée, de telle manière à restaurer la qualité de l’air. Il vise en priorité la réduction des particules et des oxydes d’azote.

Les émissions régionales résultent de contributions diverses auxquels participent le secteur du résidentiel et tertiaire, des transports par route, de l’industrie, de la transformation d’énergie et de l’agriculture.

Le PPA prévoit des réductions des émissions dans tous les secteurs contributeurs sous la forme de 14 mesures réglementaires, 8 d’actions d’accompagnement : formation/information, ainsi que 4 études destinées à améliorer les connaissances. 30 % d’émission de pollution en moins est attendu d’ici l’échéance PPA en 2019.
Sont prévus par exemple l’installation d’équipements performants de chauffage au bois domestiques, des valeurs réduites d’émissions de particules dans l’industrie et pour les chaufferies collectives, la généralisation des plans de déplacements dans les entreprises, les administrations et les établissements scolaires, le développement du co-voiturage, la réduction de vitesse sur certains axes routiers, la prise en compte de la qualité de l’air dans les documents d’urbanisme et la planification, l’amélioration des connaissances sur les émissions, des actions en cas de pics de pollution.

Ce plan a été élaboré depuis 2012 avec plus de 200 partenaires, soumis à la concertation, mis en consultation de toutes les communes de la région courant 2013, et enfin présenté en enquête publique fin 2013.

Le Nord - Pas-de-Calais connaît des dépassements des normes de qualité de l’air depuis de nombreuses années en raison de trop fortes concentrations dans l’air de particules fines. Les épisodes de pollution récents, comme on les a encore connus en région le mois dernier, se produisent chaque année, de l’ordre de plusieurs dizaines de jours par an. Ces pollutions, combinées à une pollution de fond pregnante, ont des impacts sanitaires importants.
8 % des décès chaque année sont dus en France aux particules dans l’air, près de 300 décès par an pourraient être évités si l’on réduisait d’un tiers les concentrations de particules fines à Lille, ce qui est un des objectifs du plan.

Les préfets mettront en place un comité de pilotage rassemblant les collectivités, les services de l’État, les professionnels et les associations.
L’avancée de la mise en œuvre de ce PPA sera présentée chaque année.

Le Plan de protection de l’atmosphère du Nord – Pas-de-Calais est disponible sur
www.ppa-npdc.fr

Contact presse :

Service communication de la DREAL - 03 20 13 48 54 - dreal-npdc.communication@developpement-durable.gouv.fr

Vous êtes ici :