Actualités

Environnement - Nouvelle édition de la rencontre annuelle DREAL Hauts-de-France / Établissements SEVESO (2 avril 2019)

, par Claire Rigaud


Le 2 avril dernier, près de 200 personnes représentant 131 établissements Seveso et organisations professionnelles de la région Hauts-de-France étaient réunies à l’invitation de la DREAL. 5ème édition de cette rencontre annuelle, cette réunion se veut un moment d’échanges entre les établissements Seveso et la DREAL sur la prévention des risques accidentels.


Les établissements industriels classés Seveso sont les sites industriels qui présentent les risques accidentels les plus importants : usines chimiques, dépôts pétroliers, logistique de matières dangereuses … La région Hauts-de-France en compte aujourd’hui 156, parmi lesquels 96 à statut seuil haut, ce qui en fait la 2ème région de France en nombre d’établissements Seveso seuil haut.

Le rôle de la DREAL est prépondérant dans la mise en œuvre de la politique de prévention des risques liés aux sites industriels et notamment à ces établissements. Au travers de l’instruction des études de dangers élaborées par les industriels, elle doit s’assurer que ces derniers ont suffisamment réduit les risques à la source. Par des inspections régulières, elle doit également vérifier le maintien par l’exploitant d’un niveau de sécurité optimal (performances, maintenance, fiabilité des mesures de maîtrise des risques définies dans l’étude de dangers, procédures d’urgence…).
Elle contribue également à la mise en œuvre de la maîtrise de l’urbanisation autour des sites Seveso, en contribuant notamment à l’élaboration des Plans de Prévention des Risques Technologiques et à leur mise en œuvre.


La réunion du 2 avril a permis de présenter le bilan du suivi des établissements Seveso en 2018 (en particulier, le bilan des inspections menées sur la mise en œuvre des mesures de maîtrise des risques et sur la prévention du risque inondation) ainsi que les axes de travail de la DREAL pour 2019 (thématiques nationales d’inspection et modalités d’instruction des études de dangers).

Elle a également permis d’approfondir des sujets d’actualités tels que les dispositions réglementaires en matière de prise en compte des risques sismiques, le système d’échange des quotas d’émission de gaz à effet de serre, la révision de la réglementation relative aux installations de combustion ou les réglementations applicables aux canalisations de transport de fluides dangereux et aux tuyauteries d’usines.


Vous êtes ici :