Promotion de la transition écologique et solidaire

Économie sociale et solidaire

, par Claire Rigaud


L’économie sociale et solidaire (ESS) rassemble les entreprises qui cherchent à concilier solidarité, performances économiques et utilité sociale. Le champ de l’ESS est historiquement délimité par le statut juridique des organisations : associations, coopératives, mutuelles ou fondations, indépendamment de leurs activités ou objet social.

La loi du 31 juillet 2014 relative à l’économie sociale et solidaire donne aujourd’hui une définition des entreprises de l’ESS qui inclue notamment les entreprises à statut commercial qui respectent les principes fondateurs de l’ESS.

Ainsi, les entreprises de l’ESS se distinguent par leur but d’utilité sociale (soutien à des publics vulnérables, cohésion territoriale ou développement durable) et l’orientation de leurs excédents vers la poursuite de leur activité souvent non lucrative.

Actrice économique de poids, l’ESS représente environ 10 % du PIB et près de 12,7 % des emplois privés en France. Ce secteur compte environ 200 000 entreprises et structures et 2,38 millions de salariés.

En 2018, la chambre régionale de l’économie sociale et solidaire (CRESS) a initié, avec le soutien de la DREAL, un travail de recensement des organisations de l’ESS (OESS) impliquées dans le champs de l’économie verte, et de la transition écologique et solidaire en région Hauts-de-France.




dernière mise à jour le 02/05/2019