Mobilités et infrastructures

Continuité écologique aux abords de la RN31

, par DREAL-HDF/SMI/PSMD/US/CN

L’association de 3 projets (Aménagement foncier agricole et forestier, mise en œuvre des mesures compensatoires et suppression d’une friche) permettra de rétablir la continuité écologique pour la faune entre 2 massifs boisés au droit de la RN31 sur la section Catenoy – Bois de Lihus entre Beauvais et Compiègne dans le département de l’Oise, liée au projet d’aménagement de la RN31 de mise à deux fois deux voies, qui relie Rouen à Reims.

JPEG - 308 ko

L’opération d’aménagement de la RN31 entre Catenoy et Bois de Lihus a été déclarée d’utilité publique en 2005. Le parti d’aménagement a alors été retenu en tracé neuf plutôt que l’aménagement sur place de l’actuelle RN31. La solution « aménagement sur place » (ASP) n’a pas été retenue en raison des problèmes d’urbanisation et de la nécessité de réaliser une voie nouvelle de substitution pour les véhicules qui ne pourront pas emprunter la voie express (Dans la solution « tracé neuf », la voie de substitution sera l’actuelle RN31).

La DREAL a réalisé les acquisitions foncières avant la fin de la DUP, soit juillet 2015. Au préalable une concertation avec le Comité Scientifique Régional du Patrimoine Naturel (CSRPN) a eu lieu autour des tracés proposés pour affiner les emprises du projet et en particulier le positionnement du futur passage faune (site 5), celui-ci au centre du bois de Favières est déplacé de 160 m plus à l’Est pour profiter de la qualité du bois existant. De plus, le CSRPN a préconisé entre autre :

• Des bosquets en pas japonais et des haies (Sites 1 et 2) entre le bois de Favières au nord de la RN31 et le bois des Côtes au sud, à prescrire dans le cadre de l’aménagement foncier agricole et forestier en cours sur la section précédente mise en service en fin d’année 2012 entre Clermont de l’Oise et Catenoy.

• Un reboisement compensatoire (Site 4) au sud du bois de Favières entre les 2 pointes de boisement existantes, sur une bande de 50 m au sud de la voie ferrée.

Pour cette dernière section, l’aménagement foncier agricole et forestier arrêté en septembre 2018 a pris en compte la demande du CSRPN.

JPEG - 295.8 ko

Entre le Bois des Côtes et le Bois de Favières, l’existence d’une habitation à l’abandon menaçant ruine en bordure de la RN31 (Site 3) dont le terrain servait de dépôts sauvages de déchets abandonnés par des particuliers ou des entreprises a attiré l’attention. Les contacts avec la Direction de l’Immobilier de l’État pour connaître le propriétaire nous apprirent que la propriété avait été saisie par l’État. Le changement de gestionnaire de cette parcelle acté, un projet de déconstruction de l’habitation avec un diagnostic amiante ainsi qu’un diagnostic environnemental par le CEREMA fût élaboré et mis en œuvre. La parcelle de nouveau libre de construction, les plantations d’arbres et d’arbuste d’essence locale ont été réalisées.

JPEG - 47.7 ko
JPEG - 88.2 ko
JPEG - 154 ko
JPEG - 127.1 ko
JPEG - 132.6 ko
JPEG - 171.2 ko
JPEG - 69.3 ko
JPEG - 61.3 ko
JPEG - 128.1 ko
JPEG - 110.1 ko
JPEG - 101.5 ko
JPEG - 108.7 ko
JPEG - 104.9 ko

Mots-clés