Énergie, climat, air, logement et aménagement

AMENAGEMENT : Scénarios de développement économique et social des territoires de Picardie au regard des enjeux de mobilité

, par Maryline.Macczak

L’étude « scénarios de développement économique et social des territoires de Picardie au regard des enjeux de mobilité » , de type prospectif, analyse les différentes typologies de mobilités de la région et décrit le niveau de fragilité des différents territoires au regard de différentes hypothèses d’évolutions : hausse du prix du pétrole, délocalisation ou création d’industries, désertification des territoires… Certains territoires de la région, qui ont connu depuis plusieurs décennies une péri-urbanisation importante, sont particulièrement exposés à la volatilité du coût de l’énergie. Ainsi, la vulnérabilité des ménages picards à une crise énergétique a tendance à s’accroître.


Part moyenne des revenus consacrés aux dépenses de transport : hypothèse d’un baril à 200$. En rouge, territoires pour lesquels les dépenses des ménages consacrées au transport représentent plus de 12% de leurs revenus. (source RCT/Énergie Demain)

Les territoires ne seront pas égaux face à l’augmentation du coût du prix du pétrole : les cœurs d’agglomérations et, dans une moindre mesure, les territoires ruraux, seront moins exposés. En revanche, les territoires périurbains, les plus dépendants à des trajets automobiles sur de longues distances, souffriront particulièrement de la fin d’une énergie à bon marché.
L’attractivité des pôles urbains est renforcée par celle des équipements, ce qui engendre des déplacements importants. Ainsi, les picards sont amenés à se déplacer fréquemment au sein de la région vers les pôles d’emploi, de services ou de formation. Les territoires du Sud de la région sont particulièrement vulnérable du fait de la proximité de l’Ile-de-France et l’agglomération rémoise.
Six types d’espaces, correspondant chacun à des enjeux de mobilité spécifiques (distances, offre de transport en commun, fragilité des populations) ont été identifiés depuis les pôles urbains structurants jusqu’à l’espace rural maillé de bourgs, avec une forte autonomie dans le fonctionnement quotidien.


Typologie des communes picardes au regard de la mobilité (RCT, 2012)

Au-delà de cette diversité, on peut identifier plusieurs aspects communs à l’ensemble des territoires :

  • Une région marquée par la présence d’infrastructures de transport de niveau européen (autoroutes, LGV, aéroport, canal Seine-Nord Europe), souvent peu connectées aux réseaux locaux de transport,
  • Un phénomène de désindustrialisation, aggravé par la crise, qui impacte fortement les territoires picards, et tend à fragiliser une organisation traditionnelle autour d’un réseau de moyennes et petites villes,
  • Une tendance à la concentration de l’emploi sur les agglomérations, et une diffusion résidentielle de plus en plus lointaine en troisième couronne et dans l’espace rural,
  • Un maillage fin en transports collectifs (réseau ferré, notamment) mais, hormis au sud de la région, une très forte prédominance de l’usage de l’automobile individuelle.

L’étude des mobilités Picardes met donc en évidence un territoire régional marqué par une grande diversité des situations territoriales et donc des problématiques liées aux déplacements.

Il s’agit d’encourager les territoires à s’engager dans des stratégies articulant trois enjeux :

  • Construire les conditions d’une mobilité de plus courtes distances, avec des flux moins diffus. Il s’agit de mobiliser les outils de planification et d’aménagement du territoire qui permettront d’engager des stratégies visant à réduire la spécialisation des espaces et la diffusion résidentielle, avec un double bénéfice : réduire les kilomètres parcourus quotidiennement, et donc la sensibilité à la hausse du coût des énergies fossiles et renforcer les transports collectifs.
  • Proposer une alternative performante et attractive à l’usage de l’automobile individuelle. Il est donc nécessaire de viser l’émergence d’une chaîne globale de transport, qui mette en réseau l’ensemble des moyens de transport disponibles afin de proposer une offre globale plus efficace. L’outil numérique constitue un levier essentiel pour construire cette offre globale (géolocalisation, réservations en ligne, portails d’informations…). A l’exemple de la plate-forme SISMO dans l’Oise, la clé réside dans la coopération des acteurs, depuis le partage des données jusqu’à la coordination des offres de transport.
  • Orienter les comportements individuels et collectifs vers des usages plus vertueux par une offre de transport alternative à l’automobile.

Le rapport final (document PDF - 48 Mo).

La synthèse de la DREAL(document PDF - 4.9 Mo).

Vous êtes ici :