Diagnostic

Dernier ajout : 27 septembre.

Émissions de gaz à effet de serre (GES?) responsables du changement climatique

Le réchauffement climatique est d’ores et déjà une réalité (la température moyenne globale a augmenté d’environ 1°C depuis un siècle) et ses premières conséquences commencent à se faire sentir (sécheresses, inondations, canicules, hausse du niveau des mers…).

Face aux risques induits et aux conséquences pour les populations, les activités et l’environnement, l’enjeu consiste à atténuer le changement climatique et à s’adapter au changement déjà engagé.

L’effet de serre est un phénomène naturel qui désigne le renvoi vers la surface terrestre d’une partie de l’énergie qu’elle émet en raison de la présence dans l’atmosphère de certains gaz (les principaux sont la vapeur d’eau, le dioxyde de carbone, le méthane, le protoxyde d’azote et certains gaz fluorés).

D’après le 4ème rapport du groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat (GIEC?) de 2007, les émissions anthropiques de gaz à effet de serre (GES) provoquent une augmentation exceptionnelle à l’échelle des temps géologiques de la concentration de GES dans l’atmosphère et par conséquent une hausse de la température moyenne : c’est le réchauffement climatique. Le GIEC estime par ailleurs que les conséquences du changement climatique peuvent affecter de manière importante les équilibres écologiques et la vie humaine sur terre.